L'Alsace a besoin des Alsaciens

Que puis-je faire pour l’Alsace ?

Adhérer à Unser Land pour apporter ses idées, ses compétences et son réseau.

Aller sur le terrain

Nos équipes qui vous accueilleront avec plaisir pour aller à la rencontre de nos concitoyens, tracter et afficher. Nous travaillons aussi, en permanence, à la diffusion de l’information en organisant des meetings, réunions, conférences, etc. N’hésitez à participer ou à proposer vos services.

Assumer son identité et faire vivre les valeurs alsaciennes

Nous sommes tous des ambassadeurs de l’Alsace et devons agir comme tel. Tout d’abord, en assumant notre identité et nos aspirations : oui l’Alsace est de culture germanique et nous en sommes fiers, oui nous voulons notre autonomie et nous nous engageons pour cela. Enfin, en faisant vivre nos valeurs : générosité, travail, honnêteté.

Redde wie dir dr Schnawel g‘wachsen isch

Notre langue est la plus belle car c’est celle de nos pères. Si nous voulons lui donner un avenir, parlons l’Elsasserditsch autant que possible, sans honte, ni gêne. Parler notre langue maternelle est un droit ! A ceux qui parlent notre langue : faites l’effort de la parler autant que possible, en particulier à ceux qui ne la pratiquent pas afin qu’ils puissent l’apprendre. Encouragez les débutants. Aux autres, faites l’effort de l’apprendre et encouragez ceux qui peuvent vous aider en cela.

Prononcer correctement les noms de personnes et de lieux est aussi un acte militant

Le simple fait que le président de l’Office pour la Langue et Culture d’Alsace se fasse appeler Veaugèle (Vogel) est un comble ! Mettons fin aux Rouffaque (Rouffach), Lichtambère (Lichtenberg), Stainbourre et Winzenhème (Wintzenheim)… De même, bannissons les Elmebaché (Helmbacher), Jeanjeanvin (Gengenwin), Queue-clin (Koechlin), Chute-sans-berger (Schutzenberger), Clin (Klein), Chnédère (Schneider), Chie-Lingé (Schillinger), Angèle (Engel)…

Etre actif sur les réseaux sociaux, sites internet, blogs et groupes de discussion

Nous devons être présents partout et représenter les intérêts du peuple alsacien. Rejoignez nos pages et diffusez nos messages autour de vous afin d’atteindre le plus de monde possible. L’information ne vit que si elle est partagée !

S’informer et garder son sens critique est essentiel

S’informer uniquement avec les médias hexagonaux, c’est se couper des réalités alsaciennes et se faire conditionner dans un monde centré sur Paris. Consulter les médias régionaux est indispensable, sans oublier l’indispensable sens critique.

Apprendre l’histoire d’Alsace et la transmettre

L’histoire de l’Alsace ne se réduit pas aux cinq années de la seconde guerre mondiale. Et il ne faut pas compter sur l’éducation nationale pour apprendre à nos enfants l’histoire de nos ancêtres. Qui sait qu’il y a un siècle à peine, l’Alsace-Lorraine était autonome et possédait une constitution, un parlement, un hymne national et un drapeau ? En Alsace, l’histoire est un enjeu politique. Connaitre notre histoire, c’est pouvoir se libérer des complexes dans lequel certains voudraient nous enfermer.

Faire flotter le drapeau Rot un Wiss

C’est le symbole de ralliement du peuple alsacien. Notre drapeau doit être mis à l’honneur pour rappeler que le peuple alsacien existe et veut vivre. Que ce soit dans le jardin, sur la maison, dans les manifestations sportives ou autres, le Rot un Wiss à sa place partout.

Garder espoir !

Rien ne résiste à la volonté d’un peuple en marche. La volonté et l’espoir sont les principales qualités de ceux qui s’en sortent. Fuyons le défaitisme et la résignation. Soyons persévérants !

Que vous soyez membre d'Unser Land ou sympathisant, rejoignez le combat pour l'Alsace !

Share This