Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer

Images de la page d'accueilBandeau avec du texte, des boutons ou une inscription à la newsletter

Cliquez pour éditer
Retour

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter
icoCross16Dark

Interview de Alexis HOTTLER, canton de Kingersheim

storage?id=1311694&type=picture&secret=jMaRKwc0F6SkoRtC5oC5USPu5MGAfq5e7MY7z5ZU&timestamp=1605430188

Alexis HOTTLER, j’ai 23 ans, habitant à Colmar, j’ai deux licences en informatique, Chargé d’exploitation et d’affaire chez EDF à Fessenheim.

Avez-vous déjà été élu(e) ?

Je n’ai encore jamais été élu mais j’ai fait de la politique depuis plusieurs années au sein du PS et du MJS en tant que militant actif, étant déçu par la politique du gouvernement actuel j’ai rejoint Unser Land pour essayer de faire avancer l’Alsace.

Quels sont vos centres d’intérêts ? Etes-vous actifs dans une ou plusieurs associations locales ?

Je fais du théâtre, ainsi que du sport en tout genre régulièrement, j’aime les voyages et la marche à pied.

Pourquoi vous présentez-vous à ces élections ?

Pour défendre les couleurs de l’Alsace tous simplement.

Pourquoi avoir choisi Unser Land ?

Je trouve que c’est un parti qui répond bien à mes attentes. Je suis très déçu par les partis politiques commun, je voulais en changer pour pouvoir agir.

Quel regard jetez vous sur les hommes politiques alsaciens ?

Bien évidemment tous dépend de qui on parle, mais la plupart suivent la politique dictée par Paris. Quelque chose que je trouve bien regrettable c’est que la plupart des hommes politiques ont souvent plusieurs mandat.

Que signifie l’Alsace pour vous ?

Mon chez moi, j’aime voyager mais j’aime toujours autant revenir.

A quoi ressemblerait votre Alsace idéale ?

Pour moi, j’aimerais qu’on est une autonomie financière, une autonomie de décision, l’idéal serait de prendre comme exemple nos confrères allemand qui font cela très bien.

Mon devoir en tant que jeune génération c’est de garder notre culture car nous sommes littéralement entrain de la perdre et pour ce faire nous devons continuer à accorder des fonds pour certaines associations et encore aller plus en avant vers notre spécificité.

Notre culture nous ramène également énormément de touristes, ne l’oublions pas et c’est un levier économique important pour notre région, si nous perdons notre culture nous perdons cela également.

Si vous êtes élus, quelle seront vos premières décisions ?

Si je suis élu, ma première décision sera de garder notre culture et notre authenticité en accordant le plus d’argent possible aux associations.

Ma deuxième préoccupation viendra bien évidemment au transport, car sur le canton il manque des zones cyclables ainsi que des transports en commun.

Ma troisième préoccupation viendra à l’enseignement, nous avons des écoles bilingues en primaire mais il n’y a pas de poursuite au collège par exemple et cela est bien dommage.

Quel(s) projet(s) voulez-vous soutenir particulièrement dans votre canton ?

La poursuite du bilinguisme, et le soutien à la culture Alsacienne

Consultez également
Loi climat et résilience

Loi climat et résilience

Le projet de loi climat et résilience, dont le vote global en 1ère lecture est prévu ce mardi 4...

3 mai 2021
Interpellation de la CEA sur son rôle dans la sauvegarde du patrimoine

Interpellation de la CEA sur son rôle dans la sauvegarde du patrimoine

Unser Land interpelle la CEA sur son rôle dans la sauvegarde du patrimoine culturel, cultuel et...

2 mai 2021
Langues régionales : les fourberies de M. Jacobelli

Langues régionales : les fourberies de M. Jacobelli

🇫🇷 🇮🇩 🇩🇪 Langues régionales : les fourberies de M. Jacobelli / Landessprache: die Possen des...

1 mai 2021
Saisine du Conseil constitutionnel : l’OLCA a-t-il perdu sa langue ?

Saisine du Conseil constitutionnel : l’OLCA a-t-il perdu sa langue ?

Suite à l’approbation 8 avril dernier de la loi dite « Molac » pour la protection patrimoniale...

30 avril 2021
La production agricole à l’heure de la mondialisation.

La production agricole à l’heure de la mondialisation.

La manifestation d’envergure avec plus de 1000 tracteurs à Strasbourg illustre avec surenchère...

30 avril 2021
La prochaine session plénière à Strasbourg n'aura toujours pas lieu.

La prochaine session plénière à Strasbourg n'aura toujours pas lieu.

La prochaine session plénière de fin avril 2021 à Strasbourg n'aura toujours pas lieu.Unser Land...

25 avril 2021
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus