A l’appel d’Unser Land et d’autres organisations, environ 300 personnes se sont regroupées ce samedi 25 juin 2016 à Colmar devant la statue de la Liberté pour manifester contre la venue de François Hollande.

 Les manifestants entendaient :

– Dénoncer le mépris du président de la république française M. François Hollande ainsi que de son premier ministre M. Manuel Valls envers le peuple alsacien. M. François Hollande s’est récemment réjoui de la « disparition de l’Alsace ».

– Dénoncer les dérives anti-démocratiques de ce gouvernement et rappeler notre opposition à la réforme territoriale. Le Conseil de l’Europe a récemment adopté à 143 voix sur 152 un rapport condamnant la violation de la Charte européenne de l’autonomie locale par l’Etat français et ses représentants.

– Attirer l’attention de nos concitoyens sur les récentes attaques du gouvernement contre les spécificités alsaciennes, que ce soit envers le régime local d’assurance d’assurance-maladie, le Concordat ou d’autres aspects du Droit local.

La préfecture avait décidé de s’opposer à la demande des organisateurs de manifester devant l’entrée de l’aérodrome. Des policiers en tenue anti-émeute ont ainsi cantonné les manifestants sur le rond-point de la statue de la Liberté.

Mais, les services préfectoraux sont allés encore plus loin : pour éviter que le président de la République ne croise les manifestants, ils l’ont extrait  par le chemin boueux d’une porte de service, entre deux entrepôts hors d’âge

  Le président de l’autoproclamée « Grande nation » et « 6ème puissance économique mondiale » a ainsi fui devant quelques centaines de patriotes alsaciens rassemblés.

Quelle lâcheté pour un prétendu « homme d’Etat » !

Pendant  ce temps là, à la préfecture, on a certainement rassuré le président : « Tout va bien madame la Marquise… ».

Share This