Après l’avis du conseil d’état, la Commission des lois du Sénat vient de décider de renommer le projet du gouvernement « Département d’Alsace » au lieu de « Collectivité Européenne d’Alsace ».

Ce soir, plus personne ne croit à l’enfumage gouvernemental. Avant, le nom ronflant cachait un projet creux. Maintenant, il ne reste plus que le projet creux.

Avant même que le texte ne soit examiné en séance plénière, chacun est désormais mis devant ses responsabilités.

Pour notre part, nous exigeons une collectivité à statut particulier selon l’article 72 de la Constitution. Nous refusons formellement un simple département.

Il n’est un mystère pour personne que les Alsaciens n’accepteront pas un simple département. Les conseils départementaux alsaciens existent depuis maintenant plus de deux siècles, ils n’ont jamais permis d’apporter l’autonomie nécessaire à l’Alsace. Aussi, nous demandons aux présidents des deux conseils départementaux de prendre officiellement position pour une collectivité à statut particulier.

Nous attendons de M. Macron et de son gouvernement qu’ils entendent enfin la demande du peuple alsacien d’obtenir cette collectivité à statut particulier accompagnée d’une sortie du Grand Est.

Share This