Unser Land répond à une question des DNA concernant la glottophobie.

Notre post sur Facebook dénonçant la condescendance médiatique pour l’accent du premier ministre Jean Castex a retenu l’attention d’un journaliste aux Dernières Nouvelles d’Alsace… qui prend la chose à la rigolade ! Le ton badin surprend d’autant plus que les Alsaciens essuient depuis des siècles moqueries et reproches en raison de leur langue ou de leur accent. En fait, la glottophobie, petite sœur au nom rigolo de la xénophobie, est aussi inscrite dans l’ADN d’une certaine presse locale qui s’est acquittée avec zèle de sa mission de faire disparaître l’allemand de ses colonnes ces dernières décennies. Entre le Linguizismus, nom allemand et donc alsacien de la glottophobie (puisque la question nous a été posée), et le linguicide, il n’y a qu’un pas que la France a allègrement franchi. Alors oui, des réparations seraient plus que légitimes.

Chuchottements DNA du 12/07/2020

Share This