Par Michel Haering…


Le 19 septembre, quatre associations mosellanes et alsaciennes se sont réunies à Sarreguemines /Saargemünd (57) pour faire un état des lieux de l’enseignement de la langue régionale, en Moselle et en Alsace.
Léon Dietsch pour CBL ( Culture et bilinguisme de Moselle) et Laurence Fuchs de l’ ABIFA 57 ( Association de parents pour le bilinguisme franco-allemand en Moselle ) d’une part ; Monique Matter et Patrick Kleinclaus du Comité fédéral pour la langue régionale en Alsace et en Moselle germanophone et Bernard Stoessel de l’association des élus pour la sauvegarde de la langue régionale en Alsace et en Moselle d’autre part , en étaient les représentants.
En Moselle, la situation de l’enseignement bilingue à parité horaire est catastrophique. Dès le début, l’implantation de classes bilingues pré-élémentaires et élémentaires s’est heurtée à des refus persistants de l’Education Nationale et à des campagnes de désinformation orchestrées par le syndicat des instituteurs. Il existe en tout et pour tout, deux sites associatifs et un site public à Sarreguemines. Et, mis à part une dizaine de sites dits «  biculturels » , le bilinguisme est quasi-inexistant dans le reste du département.
En Alsace, les écoles bilingues privées, associatives et publiques cohabitent depuis plus de 34 ans. Les premières ouvertures ont eu lieu en 1991 . Plus de 30 000 élèves alsaciens profitent aujourd’hui de cet enseignement.

Pour permettre la création de sites bilingues en Moselle, CBL et ABIFA 57 souhaitent, avant la mise en place de l’hypothétique ACAL, inscrire l’enseignement de la langue régionale de Moselle dans un cadre législatif et réglementaire. Pour cela, elles vont demander à Patrick Weiten, Président du Conseil Départemental de la Moselle et à Jean-Pierre Masseret, Président du Conseil Régional de Lorraine de prendre contact avec leurs collègues d’Alsace et avec le Recteur de l’Académie de Strasbourg, pour cosigner avant la date fatidique des élections régionales … des avenants d’adhésion à la convention-cadre pour la langue régionale et l’enseignement bilingue en Alsace 2015/2030 et à la convention opérationnelle en Alsace 2015/2018.

Share This