Ainsi donc le Conseil Municipal de Colmar a décidé, dans un dernier point ajouté à la sauvette à l’ordre du jour du conseil municipal du mardi 5 novembre, le changement de dénomination de la « Bibliothèque des Dominicains » qui deviendrait « Bibliothèque Jacques Chirac » !

En quel honneur ?

Qu’a fait pour notre ville ce président épinglé pour « frais de bouche » comme maire de Paris, à part la visiter en touriste avec son comparse Gilbert MEYER ?

Qu’a-t-il fait pour notre langue historique, lui qui a interpellé le Conseil constitutionnel afin que celui-ci bloque la Ratification de la « Charte européenne des Langues Régionales et Minoritaires » ? Rappellera-t-on sur la plaque cuivrée portant son nom qu’il est le responsable des derniers essais nucléaires dans le Pacifique et du massacre de la grotte d’Ouvéa en Kanakie/Nouvelle-Calédonie ?

S’il y a un odonyme à modifier c’est plutôt celui de la « Rue Turenne », qui honore le maréchal de Louis XIV coupable des pires massacres dans la plaine du Rhin, notamment à Turckheim : le boucher du Palatinat, der Metzger von der Plalz.

Décidément le syndrome de Stockholm, qui qualifie la relation d’empathie entre le bourreau et la victime, est vivace en Alsace !

Share This