Identité et culture

Identité et culture

UNE ÉCOLE QUI NOUS RESPECTE ET QUE L’ON RESPECTE

  • Régionalisation du système éducatif de l’Education Nationale, avec une maîtrise partielle des programmes, du recrutement et de la formation des enseignants, ouverte aux germanophones natifs d’outre-Rhin.
  • Création d’écoles alsaciennes sur le modèle luxembourgeois : immersion en dialecte jusqu’à 6 ans, introduction de l’allemand standard à 6 ans, introduction du français à 10 ans. Enseignement bilingue jusqu’à l’université comprise.
  • La sécurité à l’école avec un retour aux fondamentaux : respect et autorité des professeurs, discipline, cours de civisme, exclusions et internats spécialisés, prix et récompenses…
  • Abandon du dogme « 80% d’une classe d’âge au bac » et valorisation des métiers. Gestion régionale de l’apprentissage et de l’enseignement professionnel.
  • Développement et extension du partenariat EUCOR avec les universités du Rhin Supérieur (Basel, Freiburg, Heidelberg et Karlsruhe) pour les étudiants et en lien avec les entreprises demandeuses, à travers un pôle de recherche, fondamentale et appliquée.

RENDRE À NOTRE CULTURE SA PLACE DANS LA VIE PUBLIQUE

  • Co-officialité de l’allemand standard et dialectal avec le français, bilinguisme dans l’administration et les structures privées accueillant du public.
  • Création d’un service public alsacien bilingue de télévision et de radio propre, valorisant l’actualité, l’identité, l’héritage et l’innovation alsacienne. Développement de la production audiovisuelle régionale, partenariat avec les chaines publiques allemandes et suisses alémaniques. Accès sans péage supplémentaire aux chaînes de télévision publique germanophones quel que soit l’opérateur pour tous les foyers alsaciens.
  • Evaluation et recadrage des politiques mémorielles en Alsace avec l’aide d’un comité
    international d’historiens.
  • Soutien aux créations de spectacles, aux animations et productions artistiques et littéraires
    composées en allemand standard et dialectal.
  • Lancement d’un concours destiné à développer une architecture régionale contemporaine afin de lutter contre l’uniformisation architecturale et créer un lien entre tradition et modernité.
  • Régionalisation de l’ABF (Architecte des Bâtiments de France) et redéfinition de ses missions sur le bon sens, les contraintes énergétiques et la modernité qui s’impose.

ACCUEILLIR GÉNÉREUSEMENT, INTÉGRER FERMEMENT

  • Mise en place d’un programme volontariste d’intégration : cours de langue et de culture obligatoires, programme de rénovation urbaine pour accroitre la mixité sociale.
  • Une politique migratoire responsable et maîtrisée, dans la mesure de nos possibilités et avec une obligation d’intégration.
  • Mise en place d’une politique étrangère tendant à couper les racines de l’immigration massive : arrêt du colonialisme économique, aide au développement, prévention des conflits.
  • Répartition de l’aide au réfugiés entre tous les pays (y compris ceux du Golfe), en fonction de leurs capacités.
  • Maintien du régime concordataire et la protection des cultes reconnus.
Share This