PHOTO © DALGOPouvez-vous vous présenter ?

Je m’appelle Barthel Yolande. Agée de 54 ans je travaille à Strasbourg au quartier de l’Orangerie en tant que caissière principale. J’ai un CAP de sténodactylographie et réside à Bischheim.

Avez-vous déjà été élu(e) ?

Non, pas encore…

Quels sont vos centres d’intérêts ? Etes-vous actifs dans une ou plusieurs associations locales ?

Non en ce qui concerne le domaine associatif je ne suis actuellement pas investi dedans. Mes centre d’intérêts sont la marche, le vélo. J’aime également chiner dans les marchés aux puces.

Pourquoi vous présentez-vous à ces élections ?

Je sens l’Alsace en danger. Je suis Lorraine de naissance mais devenue Alsacienne d’adoption et surtout de cœur, pour cela j’ai envie de défendre notre belle région.

Pourquoi avoir choisi Unser Land ?

Car c’est un parti sans réelle étiquette politique : il n’est ni de gauche ni de droite. Mais il a une seule ligne, un fil rouge dans lequel je me reconnais : l’autonomie pour l’Alsace.

Quel regard jetez vous sur les hommes politiques alsaciens ?

Pour moi c’est essentiellement une grande déception : ils ne tiennent globalement pas leurs engagements et surtout ne défendent pas l’Alsace.

Que signifie l’Alsace pour vous ?

L’Alsace n’est pas juste une terre mais représente aussi l’ensemble de ses citoyens, leurs cultures, leurs traditions.

A quoi ressemblerait votre Alsace idéale ?

Une Alsace autonome, maître de son destin, enfin actrice et non plus simple spectatrice.

Si vous êtes élus, quelle seront vos premières décisions ?

Il m’est difficile de répondre dans la mesure où je ne connais pas encore les compétences et les moyens qui seront attribués au futur Conseil départemental.

Quel(s) projet(s) voulez-vous soutenir particulièrement dans votre canton ?

Là encore de la marge de manœuvre qui nous sera laissée au niveau local mais ma priorité sera l’action sociale.

Share This