PHOTO © DALGO

Je m’appelle Jeanine PLAISANT–HERMANNS
Je suis conseiller agrée
Je suis mariée, j’ai une fille de 28 ans et 3 petits enfants
J’habite à Mutzig je suis originaire de Dorlisheim
j’étais tête de liste aux élections municipales en 2008 à Mutzig
J’ai fait au total 2 mandats comme conseillère municipale
Je suis au comité de la SAJ Société des Amis du Jardin, de MCM Mutzig Cité Nature et de l’ Association de l’Orgue Mahler de Dorlisheim
Je suis d’un naturel curieux, j’aime analyser et comprendre les choses.
J’aime la nature et toutes ses composantes, je crois qu’elle est indispensable à une vie équilibrée.
Nous ne pouvons pas, sans dommage, vivre dans un monde bétonné.

Je me présente à ces élections car je pense que l’Alsace mérite qu’on se batte pour elle, pour son bien être, pour son avenir, pour celui de sa jeunesse, afin qu’elle ne devienne pas une « laissée pour compte » dans le grand nivellement qui s’annonce. Il faut que l’histoire de l’Alsace ne s’arrête pas parce que dans des bureaux lointains, des contours de nouvelles régions ont été dessinés à des fins purement politiques, en ne se préoccupant pas un seul instant de l’état d’esprit des alsaciens et encore moins de leur intérêt

Unser Land est un parti régional, et Je pense qu’il est le plus à même de défendre l’Alsace

Je pense que les hommes politiques dans leur majorité se sont battus pour l’Alsace, mais qu’ils sont prisonniers de leurs partis nationaux et pour certains de leurs carrière..

L’Alsace est l’endroit où je suis née, s’esch min Land, mon pays, L’Alsace m’a structuré (façonné) C’est une région différente des autres, de par son histoire, sa géographie. Elle a été un pays de passage, de brassage sans jamais perdre son identité. Aujourd’hui l’Alsace est menacée de dilution et ensuite de disparition.

Alsace idéale ?

Il n’y a pas de monde idéal. Ceci dit, le travail de restructuration commence par la base. L’accord et l’implication des citoyens est corrélative d’une politique de gestion participative dont le but exclusif est l’intérêt de l’Alsace et de ses habitants.
L’Alsace se situe entre les Vosges et le Rhin et devrait pouvoir se servir au maximum de ses atouts historiques, géographiques, culturels, linguistiques et économiques.

Premières décisions ?

Analyser les compétences effectives du département et ses répercutions notamment dans les domaines financiers, économiques, éducatifs, linguistiques, sociaux etc…
Analyser les besoins, les obligations, la composition des ressources
Ne pas faire comme les autres s’il n’y a pas d’intérêt réel pour la région. Placer l’intérêt de l’ Alsace et des Alsaciens au cœur de toutes les réflexions.
Les décisions spécifiques, concernant les alsaciens doivent être prise en Alsace
Obtenir une certaine émancipation pour tout ce qui peut être décidé dans le canton, la région, sans porter atteinte, bien entendu, aux lois de la République.

Quels projets soutenir particulièrement ?

Recomposer l’Alsace dans ses limites actuelles
Accroitre les compétences régionales et l’autonomie de gestion interne
Veiller à l’équilibre social et lutter contre la pauvreté, notamment au niveau des personnes agées,
Aider à la prise en compte des facteurs de réussite professionnelle
Soutenir, toute action qui contribue à restaurer une Alsace prospère, épanouie, fière de ses racines et de son histoire.

Share This