hoogPouvez-vous vous présenter ?

NH, 44 ans, 4 enfants, Acheteur dans l’industrie pharmaceutique, colmarienne, j’ai vécu dans le quartier Europe et maintenant le quartier St Joseph à Colmar

Avez-vous déjà été élu(e) ?

Dans le milieu associatif oui ! Ancienne Présidente et vice-présidente de plusieurs associations. J’ai participé à des campagnes Modem, en tant que mandataire financier.
Quels sont vos centres d’intérêts ? Etes-vous actifs dans une ou plusieurs associations locales ?
L’art, la musique et le chant sacré surtout. Mes filles absolument merveilleuses ! Active au quotidien dans l’Eglise d’Alsace. Présidente fondatrice de la Kinderstub, association périscolaire de l’école bilingue d’Ingersheim où j’ai rencontré Gérard Cronenberger. C’est dans le cadre de cette association que j’ai pu mettre en place l’enseignement de l’alsacien dans le cursus bilingue des enfants de maternelle et le périscolaire en alsacien.

Pourquoi vous présentez-vous à ces élections ?

Je trouve qu’il est plus efficace d’agir que de se plaindre ! Défendre les intérêts des Alsaciens et des Colmariens et trouver des solutions concrètes plutôt que de se plaindre du manque de combativité de nos élus actuels. J’ai toujours prouvé, à l’échelle professionnelle ou associative mon efficacité à servir le bien commun.
Pourquoi avoir choisi « Unser Land « ?
Unser Land est le seul parti qui aujourd’hui représente l’alternative au clivage gauche droite stérile et destructeur. Unser Land c’est le parti de la liberté. C’est le parti insoumis. C’est pour cette raison qu’il peut défendre véritablement l’intérêt général de tous les Alsaciens. Il n’y a personne dans ses rangs qui ait besoin de briguer un mandat pour toucher et cumuler des indemnités. C’est le parti démocrate-chrétien alsacien !

Quel regard jetez-vous sur les hommes politiques alsaciens ?

Pour ma part j’attends des résultats pas des justifications. Et le résultat est là : aucune efficacité ! L’Alsace vient d’être rayée de la carte de France et ça bêle ! Rien de plus. Une des régions les plus riches de France … sans aucun pouvoir ! Aucune habileté dans la négociation, ni même la volonté de négocier ! On achète visiblement assez facilement nos hommes politiques actuels avec un petit poste politique pour maîtriser toute contestation ! La nouvelle génération est en train de changer cela et ça se voit déjà dans les candidatures des jeunes d’Unser Land pour ces départementales et les manifs anti-fusion qui ont rassemblé majoritairement des jeunes, dont certains sont déjà politisés.

Que signifie l’Alsace pour vous ?

Un trésor sur lequel nous sommes tous assis et qu’il est nécessaire maintenant de dynamiser et de faire fructifier. Des atouts exceptionnels : une position géographique unique, située à un carrefour international économiquement en pointe, une culture germanique millénaire et unique par sa volonté de liberté et d’identité. On a tout pour être excellent, reste à exploiter ce potentiel formidable et à être performant !

A quoi ressemblerait votre Alsace idéale ?

Libre, autonome dans ses décisions et la gestion de son territoire historique. Accueillante, à l’écoute des besoins et proches des gens. Ferme quant aux droits et devoirs des citoyens qui vivent sur son territoire.
Si vous êtes élus, quelle seront vos premières décisions ?
Travailler à la mise en place d’une « Collectivité Territoriale à statut particulier » pour l’Alsace comme Lyon, Marseille, ou la Corse (prévue par l’article 72 de la Constitution) et dont chaque compétence sera âprement défendue (pouvoir législatif notamment sur la base du Droit Local, avec un exécutif fort, la maîtrise de nos impôts)
Faire de Colmar un pôle d’excellence de l’enseignement et de la culture en permettant le renfort des équipes enseignantes, de la formation en matière de bilinguisme et du recrutement d’enseignants. Les enfants d’Alsace ont droit à être éduquer dans leur langue et leur culture au même titre que la culture française et les maths. Permettre aussi une pratique artistique et musicale de qualité au plus grand nombre et surtout dans les écoles. Donner les moyens aux enseignants de réaliser des projets pédagogiques innovants.
Faire du Haut-Rhin un pôle d’excellence en matière d’énergies renouvelables en commençant par travailler à la fermeture définitive de la centrale nucléaire de Fessenheim (situation dans une zone sismique, danger de rupture de la digue du Canal latéral, etc…).
Renforcer le soutien aux familles monoparentales, aux femmes en particulier. Apporter mon soutien à toute initiative qui renforcera le lien communautaire dont ces familles ont besoin.

Quel(s) projet(s) voulez-vous soutenir particulièrement dans votre canton ?

La réouverture de la ligne de chemin de fer COLMAR-FREIBURG
Mettre en place un cursus trilingue alsacien, allemand et anglais progressif sur le cursus de la maternelle au lycée, et favoriser son implantation dans les formations post-bacs régionales. Le développement des formations en alternance dans le cadre transfrontalier.
Lancer une étude d’envergure sur le potentiel économique et financier de l’énergie verte, dont le retour sur investissement bénéficierait à l’Alsace et non plus à Paris !

Share This