ob_675a32_richard-weiss-1

Pouvez-vous vous présenter ?

Richard WEISS,63 ans, Maîtrise de Lettres Classiques,Enseignant donnant des cours particuliers depuis sa retraite ; Marié et père de 2 enfants,
30, rue de Wettolsheim 68000 Colmar

Avez-vous déjà été élu(e) ?

Conseiller municipal à Ebersheim/67600 en 1977 !
(En outre j’ai été candidat aux municipales et aux cantonales de Colmar sur la liste MODEM emmenée par Mme Ulrich-Mallet en 2008, et ai fait 8% au 1er tour !

Quels sont vos centres d’intérêts ? Etes-vous actifs dans une ou plusieurs associations locales ?

L’enseignement, la culture et la protection de la nature !
Membre de « Stop Fessenheim « et de l’Association « Culture et Bilinguisme/René-Schickele-Gesellschaft »depuis 1970, Président-fondateur (avec Tomi UNGERER) de l’ »Association de Parents d’élèves pour le Bilinguisme en Classe » (A.B.C .M.)-ZWEISPRACHIGKEIT, qui a ouvert en 1991 les 1ères classes bilingues paritaires « Allemand-langue régionale + Français » et qui gère aujourd’hui 12 écoles en immersion (sur le modèle basque, breton, catalan et occitan) dans les 3 départements actuels du Haut-,du Bas-Rhin , de la Moselle (ainsi qu’ une 1ère école bilingue sous statut d’école française à Kappel -Grafenhausen/Baden)

Pourquoi vous présentez-vous à ces élections ?

D’abord en signe de protestation contre la récente injustice du gouvernement et de l’exécutif qui nie notre existence politique et pour protéger notre spécificité alsacienne !
Pour moi la démocratie est une question de principe : 70 ans après la Libération de l’Alsace, nous risquons de disparaître définitivement de la carte de l’Europe à cause d’une loi dite de « Réforme Territoriale » votée par une minorité de députés jacobins qui depuis 90 ans n’ont qu’une idée en tête: faire disparaître nos droits et libertés sous prétexte de nous aligner sur une ligne nationale sous prétexte d’économies !

Pourquoi avoir choisi « Unser Land « ?

J’en suis membre depuis sa création car ce parti, libre de tout parti national (mais travaillant avec « R&PS »au niveau français et « ALE » au niveau européen) représente pour moi la seule réponse démocratique à l’injustice actuelle et la seule solution d’avenir si nous voulons être enfin reconnus !

Quel regard jetez vous sur les hommes politiques alsaciens ?

Ils sont globalement dépendants (et adversaires ) les uns des autres mais dans un même moule national (car nommés par les instances parisiennes à qui ils se croient obligés de se soumettre).
Ils sont responsables de la situation actuelle car ils n’ont jamais osé défendre globalement nos valeurs (co-officialité de la langue allemande, droit local,Concordat) à Paris ni à élaborer un plan Régional ni linguistique ni autre !.
Quand ils sont dans l’opposition,ils souscrivent à des « Propositions de Loi » prônant le respect de nos différences mais ,revenus au pouvoir, ils se contentent de strapontins ,oubliant qui les a élus ! Ainsi : aucun ministre alsacien n’a jamais été de quelque bénéfice que ce soit pour notre langue et n’a osé rompre « l’omertà » qui pèse sur notre langue maternelle et historique en Alsace et Moselle 52 ans après la signature du « Traité d’Amitié « entre la France et la République fédérale allemande ( dit « Traité de l’Elysée » du 22 janvier 1963)
Restés prisonniers des carcans nationaux, ils sont aussi responsables du taux de chômage actuel touchant 97.000 compatriotes , atteignant un taux proche de la moyenne nationale de 10% ( Grâce à eux,nous sommes enfin devenus des Français comme les autres!!!) et qui a pratiquement doublé depuis 2001!
Ils sont aussi responsables de la montée de l’abstention, du Front national

Que signifie l’Alsace pour vous ?

S’isch mini Heimet ! M’ sinn Elsasser, wie d’Tiroler Tiroler sinn ,und d’Bretoner Bretoner!

A quoi ressemblerait votre Alsace idéale ?

Une ALSACE DEBOUT, une Région autonome dans le cadre d’une VI ème République (sur le modèle de la minorité francophone du Val d’Aoste, ou germanophone de la Belgique, et évidemment …. du Südtirol) ou un pays comme le Luxembourg, ouvert à 360° sur le monde (et non enfermé dans un Hexagone ),

Si vous êtes élus, quelle seront vos premières décisions ?

Demander l’organisation d’un référendum capable de provoquer le rétablissement , ou plutôt une « Renaissance institutionnelle de l’Alsace » dans son cadre géographique actuel mais bénéficiant de pouvoirs accrus , ceux d’une « COLLECTIVITE TERRITORIALE à statut particulier » (prévue par l’article 72 de la Constitution française — et dont bénéficie entre autres la Corse) avec un exécutif fort, un budget, et incluant de vrais pouvoirs législatifs et la maîtrise des impôts,
demander la renégociation de la « Convention quadripartite avec le Ministère de l’E.N. (représenté par le Rectorat) » par laquelle nos 3 Collectivités paient pour un service qui dans les autres Régions de France est assuré par l’ Etat , à savoir l’enseignement de notre langue dans le cadre de la scolarité obligatoire ! L’Administration n’a toujours pas créé de concours en allemand, c’est-à-dire dans la langue que l’enseignant parle aux élèves, ni permis l’embauche d’enseignants germanistes ,déjà formés soit en France soit comme locuteurs natifs dans des pays européens proches (Suisse, Allemagne,Luxembourg)
Non contents de payer, nos « grands » élus constatent à chaque rentrée scolaire depuis 1995 que le Rectorat n’ouvre pas le nombre de classes prévu (et jugé nécessaire par la dite convention) en vue d’un développement démocratique et de la généralisation de l’enseignement bilingue (dans le primaire et le secondaire) et demandé par les familles et élus locaux !
-demander la fermeture immédiate et définitive de la centrale nucléaire de Fessenheim, promise par le candidat F. Hollande en 2012: aux arguments anciens (situation dans une zone sismique, danger de rupture de la digue du Canal latéral, etc…) s’ajoute à présent le risque terroriste et la nécessité de diversifier nos moyens de production d’énergie renouvelables !

Quel(s) projet(s) voulez-vous soutenir particulièrement dans votre canton ?

— La réouverture de la ligne de chemin de fer COLMAR-FREIBURG,
L’organisation de réunions d’information destinées aux familles en vue de l’ouverture d’une école associative en immersion, commençant par exemple par une maternelle en dialecte alsacien telle qu’il en existe dans toutes les Régions de France riches d’une langue historique ( que nous appellerons par commodité « Projet de BUBBALASCHUEL de M. Thierry KRANZER pour lequel l’Association « FILAL » des « Alsaciens de New York City » rassemble des fonds )
-l’ouverture d’un collège et lycée bilingue assurant enfin une vraie continuité avec les acquis de l’école primaire)

Share This