POURQUOI JE VAIS VOTER « RÉGIONALISTE »/WORÙM ÏCH « ELSÄSSISCH » WÄHL

Voici cinq bonnes raisons pour lesquelles j’appelle mes amis et mes concitoyens à apporter leur suffrage à la liste présentée par  » Unser Land » et ses alliés :

A comme Alsace

Il s’agit de défendre notre région contre cette fusion qui est à la fois une agression et une annexion. Trahie par ses élus et décideurs, l’Alsace n’a pas mérité cela et nous ne devons pas nous laisser faire par le jacobinisme qui, depuis toujours saccage et piétine notre identité historique.

B comme Bilinguisme

Depuis des décennies, l’Alsace réclame le respect et la promotion de son dialecte et de sa forme littéraire, l’allemand. Or, malgré des promesses fallacieuses, la charte des langues régionales n’est toujours pas ratifiée, et si elle l’avait été, l’Etat l’aurait vidée de sa substance. Quel avenir pour l’enseignement bilingue dans ces conditions ?

C comme Culture

La réforme territoriale confie aux régions la compétence en matière de politique culturelle : avec l’ACAL, c’est l’âme de l’Alsace qui est menacée ! On nous arrache la langue, et bientôt la cigogne n’aura même plus de bec… Déjà exsangue, la langue régionale risque de disparaître dans les médias publics.

D comme Démocratie

Ce que le gouvernement nous impose, et que l’opposition accepte, est une parodie de décentralisation. Le principe de subsidiarité est jeté aux oubliettes : les régions n’obtiennent pas de pouvoir réel et leurs ressources sont insuffisantes pour répondre aux besoins de la population comme des collectivités territoriales de proximité.

E comme Europe

Strasbourg a beau être le chef- lieu de l’ACAL, la nouvelle région regarde vers Paris. Notre ambition d’être une vraie région européenne est sacrifiée par les partisans du mariage forcé avec la Lorraine et, plus encore la Champagne-Ardenne. Nous redevenons un « glacis » français sur le Rhin.

Je suis persuadé que les Alsaciens seront très nombreux à dire « Non à l’ACAL, oui à nos régions ! »

Share This