Parmi les particularités d’Alsace-Moselle qu’entend défendre Unser Land par sa participation aux élections régionales de décembre, figure le régime local d’Alsace Moselle.
Ce régime complémentaire obligatoire assure à l’ensemble des salariés et retraités d’Alsace Moselle des remboursements supérieurs à ceux du régime général. De plus ce régime est administré par les organisations syndicales des salariés et est rarement déficitaire. Il est directement géré par les CPAM ce qui en diminue le coût de fonctionnement.

Les mutuelles facultatives prises en complément sont bien moins chères pour les bénéficiaires du régime local par rapport à ceux du régime général.

 

A l’occasion des 30 ans de l’Institut du Droit Local, M. Daniel Lorthiois, a indiqué que ce régime local, dont il préside l’organisme de gestion du régime local d’assurance maladie d’Alsace –Moselle, est voué à disparaître suite à la décision du gouvernement d’instaurer une mutuelle obligatoire pour les salariés. Ce dernier indique en outre ne pas avoir été consulté.

 

Une fois de plus, l’Etat impose ses oukazes, sans consultation et avec le plus grand mépris des Alsaciens et Mosellans. L’abandon du régime local pénalisera une fois de plus les petits revenus mais représentera une opportunité majeure pour les grands groupes nationaux d’assureurs privés.

Unser Land demande aux Alsaciens-Mosellans de sanctionner cette nouvelle atteinte à la démocratie en élisant massivement les candidats de la liste « Non à l’ACAL, oui à nos régions ».

Share This