10363579_262824523896581_4021750912298558227_n

L’Alliance Ecologiste Indépendante est notre partenaire sur la liste NON A L’ACAL, OUI A NOS REGIONS et anime la campagne en particulier en Champagne-Ardenne et sur les Vosges.

En effet, un projet de société écologiste se met en place avec des acteurs et des décideurs locaux à compétences élargies dans un pays fédéral. Ce sont les valeurs d’Unser Land, ainsi le rapprochement est naturel. L’attrait pour la culture locale, le terroir vont de pairs avec une grande sensibilité à l’écologie. Tout comme nous l’Alliance souhaite réviser la constitution pour aller vers une VIe république, écologiste, mais aussi fédérale.

Notre partenaire est persuadé que lorsque nous cesserons de croire au dogme de la croissance industrielle pour plus aller vers une économie à taille humaine , la civilisation occidentale vivra plus sereine. Dans un monde de ressources finies, que nous polluons sans cesse, cherchons à maîtriser, robotiser, l’Alliance souhaite prendre le taureau par les cornes et engager la Grande Transition.

Selon » Reporterre », cette dernière créerait 1 000 000 d emplois. Que diriez-vous d’ un monde où les agriculteurs paysans ouvriraient leurs points de ventes sous forme de supermarchés coopératifs et où pour faire baisser le coût leurs clients mettraient la main à la pâte ? Un monde où comme le propose Jérémy Rifkin le prix de l’électricité serait optimisé grâce à la mise en réseaux intelligents de nos capacités de production d’énergies renouvelables ? Un monde qui ne produirait plus de déchets nucléaires ? Une société qui éviterait la fuite de la fiscalité tout en contribuant à une économie vertueuse grâce aux monnaies locales ?

Notre partenaire pense que nous pouvons le construire, notamment en taxant à minima la finance pour trouver les ressources en argent nécessaires. Nous pourrons alors ensuite nous centrer sur l’essentiel,

l’  humain, sa santé, son éducation, les relations entre les hommes, notre territoire, sa culture.

L’Alliance Ecologiste Indépendante, né en 2009 (auparavant la France en Action) est le 2e parti écologiste français à bénéficier des financements publics.

Guillaume Reffay

Share This