J’ai dit que lors des Régionales, je voterai Europe-Ecologie

Voici Pourquoi.

Pour éviter tout malentendu, voici la position, toujours la même depuis vingt ans.

Je suis pour une décentralisation culturelle qui prenne en compte la réalité des Peuples, des langues autochtones sur leur propre territoire linguistique (le Droit de vivre et décider de son destin culturel). A choisir donc entre UDF, le PC, le PS, le MODEM et Europe-Ecologie, j’aurais voté pour Régions et Peuples Solidaires. Mais puisque ces derniers ne se présentent pas en autonome mais font partie du groupe Europe-Ecologie, je suis pour Europe-Ecologie.

Pourquoi ? Parce que je considère que les positions du PC et du PS restent jacobins c’est-à-dire centralisateurs (c’est bien Jean-Luc Mélenchon n’est ce pas qui s’est prononcé contre la survie des écoles Diwan et de l’identité régionale ?)

Pourquoi ? Parce que je crois que aujourd’hui le monde entier est en train de reconnaitre le droit à la diversité culturelle (droit de parler, d’enseigner sa langue).

Ceci dit, je dis à Europe-Ecologie : si vous ne voulez pas que ce débat se résume à un exercice de propagande, il faut inviter à participer les Bretons, Basques, Catalans, Occitans, Flamands, Alsaciens et leurs mouvements autonomistes et non pas s’en servir comme alibi.

La réponse à la crise économique passe par le bien être local et le local par l’épanouissement des communautés linguistiques indigènes. Nous attendons que Europe-Ecologie s’attaque aux rouleaux compresseurs qui sont depuis plus de cents ans, en marche pour les faire disparaître.

Les mesures politiques à prendre sont de l’ordre de quotas, de décrets, de programmes pour l’éducation nationale, pour les médias, etc. Tous les efforts pour permettre l’épanouissement de l’occitan (dans le respect de sa diversité dialectale : provençal, nissart, etc.) ne serviront à rien si cette langue n’a pas accès à la radio, à la télé et à l’enseignement.

Nice le 8 février 2010

Ben Vautier

Share This