/*! loadCSS rel=preload polyfill. [c]2017 Filament Group, Inc. MIT License */ (function(w){"use strict";if(!w.loadCSS){w.loadCSS=function(){}} var rp=loadCSS.relpreload={};rp.support=(function(){var ret;try{ret=w.document.createElement("link").relList.supports("preload")}catch(e){ret=!1} return function(){return ret}})();rp.bindMediaToggle=function(link){var finalMedia=link.media||"all";function enableStylesheet(){link.media=finalMedia} if(link.addEventListener){link.addEventListener("load",enableStylesheet)}else if(link.attachEvent){link.attachEvent("onload",enableStylesheet)} setTimeout(function(){link.rel="stylesheet";link.media="only x"});setTimeout(enableStylesheet,3000)};rp.poly=function(){if(rp.support()){return} var links=w.document.getElementsByTagName("link");for(var i=0;i

Capt

Par Augustin Karolus


 

Confoederatio Helvetica ou l’autonomie organisée.

La Suisse est un état fédéral … un peu particulier.
En effet, hormis les quelques compétences déléguées à l’administration fédérale, chaque canton est un état souverain et indépendant avec sa propre Constitution, son propre gouvernement et parlement. Et bien sur, tous les cantons sont organisés différemment.
Mais … une association de nations souveraines qui délèguent une part de souveraineté à une organisation centrale ? N’est pas un sujet d’actualité en Europe ça ?

Augustin Karolus

Seule la réalité dépasse la fiction

 

Share This