David Duss

David Duss

David Duss

Candidat dans la 4e circonscription du Haut-Rhin

DAVID DUSS (41 ans) est un père de famille de Fellering, le village de la Vallée de Saint-Amarin où résonnèrent, le 14 juillet 1915, ces paroles du maréchal Joffre, « Vous êtes Français et vous resterez Français ». Une plaque de bronze a été apposée sur l’école primaire pour rappeler la patriotique sentence. Mais sur les bords de la Thur, on se souvient aussi d’un autre discours du même Joffre, prononcé à Thann quelques mois plus tôt, qui contenait cette déclaration devenue célèbre : « La France vous apporte, avec les libertés qu’elle a toujours représentées, le respect de vos libertés alsaciennes, de vos traditions, de vos convictions, de vos mœurs ». L’Alsace a pu mesurer, depuis bien longtemps la sincérité toute relative de cette belle promesse. Dans la nouvelle crise que nous traversons, née de la réforme territoriale de 2015, il est nécessaire que l’Alsace rappelle à la France la base de notre alliance. C’est la mission que s’est assignée DAVID DUSS et c’est pour cela que ce technicien ascensoriste se présente sous les couleurs d’Unser Land.

Le respect des « libertés alsaciennes », cela signifie, pour DAVID DUSS, une Alsace autonome, avec un budget et des prérogatives élargis, dans une France fédérale. Cette révolution démocratique doit s’accompagner de l’instauration d’une démocratie directe, pour que les citoyens retrouvent confiance en la politique : une élite ne pourra plus imposer une décision qui va à l’encontre de l’intérêt général. C’est pour cela que la première mesure du député DAVID DUSS sera de mettre en place un système de vote des citoyens délégué au député. Le respect de nos « traditions », de nos « convictions » et de nos « mœurs », cela signifie, pour DAVID DUSS, le renforcement du bilinguisme, la défense du patrimoine culturel, mais aussi les actions en faveur du vivre ensemble, notamment par la prévention contre la radicalisation islamiste. « Vous êtes Alsaciens mais resterez-vous Alsaciens ? », c’est en ces nouveaux termes que se pose désormais la question de l’avenir de notre région. La manière la plus sûre de répondre « Ja », c’est de voter massivement, du Ballon d’Alsace jusqu’à la Hardt, pour DAVID DUSS !

Présentation de David Duss dans les Dernières Nouvelles d’Alsace

Lire l’article sur le site des DNA

 

Au plus près du territoire

David Duss, candidat dans la 4e circonscription, appelle les Alsaciens qui n’acceptent pas la grande Région et souhaitent davantage d’autonomie, à porter leurs suffrages sur Unser Land.

Âgé de 41 ans, marié et père de deux enfants, David Duss est venu à la politique lors du débat sur la réforme territoriale et l’intégration de l’Alsace à la région Grand Est qu’il a combattue. Technicien ascensoriste en Suisse, fondateur début 2016 de la section Thur Doller d’U.L. cet ex-triathlète concourt à sa première élection et espère bien rallier les voix des électeurs attachés à la culture alsacienne et au droit local au panache rouge et blanc d’Unser Land.

« Donner davantage de responsabilités au territoire »

« L’autonomie, ce n’est pas l’indépendance », rappelle-t-il. « C’est de sortir du système centralisé à la française pour donner davantage de responsabilités au territoire dans les domaines législatif, culturel, et économique. Nous sommes des centristes et des fédéralistes, pas des extrémistes. Se replier sur soi serait la mort de l’Alsace : on défend l’ouverture vers les autres territoires, qu’il s’agisse des Lorrains, des Francs-Comtois, des Allemands ou des Suisses ».

C’est aussi l’une des raisons pour laquelle David Duss, dont la suppléante Géraldine Fimbel, 31 ans, assistante commerciale active dans le théâtre alsacien à Blodelsheim, s’engage à défendre l’enseignement bilingue.

« Les jeunes ne parlent plus allemand ni alsacien, on a perdu 10 000 emplois frontaliers de puis 2004. Un développement des écoles bilingues permettra d’inverser la tendance en même temps qu’il favorisera un accueil correct des touristes de langue germanique en Alsace, donc l’emploi ».

Concernant la 4e circonscription, David Duss relève plusieurs priorités d’action. Parmi celles-ci : la problématique de la circulation dans la vallée de la Thur. « On est pour une déviation, mais pas au détriment des commerces locaux. Je souhaite mettre l’accent sur ce qui va donner envie aux jeunes de s’installer : les écoles et le commerce de proximité ».

En plaine, Davis Duss est favorable à un déstockage total possible dans des conditions optimales de sécurité à Stocamine, où l’on sait que les déchets risquent de contaminer la plus grande nappe phréatique d’Europe ». Sur la centrale nucléaire de Fessenheim, « Unser Land est favorable à une fermeture mais pas dans n’importe quelles conditions. Nous voulons que les emplois de substitution soient assurés au moment de la fermeture par le processus de démantèlement des réacteurs et par la création d’un laboratoire d’étude consacré au démantèlement ».

Simplicité et efficacité

Le candidat autonomiste vise clairement le second tour. Les bons résultats obtenus aux Régionales de 2015 le confortent dans cette ambition. « 84 % des Alsaciens restent opposés à la Région Grand Est selon un sondage U.L », dit-il, soulignant que la réforme territoriale s’est effectuée sans consultation. S’il est élu le 18 juin, David Duss s’engage quant à lui à appliquer « une démocratie directe ou semi-directe » en associant les citoyens à ses choix de vote. Et promet d’être un élu « simple et efficace ».

Share This