Chers membres et sympathisants,

Cette première lettre d’information du mois de janvier et l’occasion pour moi de vous souhaiter une excellente année 2020. Pour notre mouvement, ce sera une année clé. En effet, nous entrons dans un nouveau cycle d’élections, à commencer par les élections municipales au printemps, puis les sénatoriales à l’automne. Viendront ensuite, au printemps 2021, les élections départementales et, le même jour, les élections de la région grotesque. Ces élections seront déterminantes pour l’avenir de l’Alsace.

En quelques années, nous avons réussi à bouleverser la donne politique en Alsace. Jusqu’à présent, seul les modes de scrutins iniques qui caractérisent ce pays ont pu nous priver d’élus. Dans n’importe quel autre pays européen, nous compterions déjà une vingtaine d’élus départementaux, « régionaux » ainsi qu’un ou deux députés. Mais ce n’est qu’une question de temps, car, comme le confirment de façon récurrente les sondages, nous sommes indéniablement portés par le vent de l’histoire. Autour de nous, les partis politiques qui s’étaient accaparés le pouvoir depuis des décennies s’effondrent irrémédiablement. Quant aux attaques – parfois ignobles – dont nous avons été la cible ces derniers mois, elles témoignent avant tout de la grande fébrilité de nos adversaires.

La création de la Collectivité européenne d’Alsace (CEA) ne répond certes pas à nos attentes mais elle démontre que nos efforts ne sont pas vains. La détermination et le courage finissent toujours par payer. Nous avons franchi une première étape, nous devons maintenant démontrer que nous sommes aptes à assumer des responsabilités d’élus. C’est cet immense défi que nous aurons à relever dans les mois qui viennent.

Je compte sur vous pour écrire ensemble une nouvelle page d’histoire d’Alsace, une page qui sera peut être l’une des plus belles.

In elsässischer Brüderlichkeit,

Jean-Georges Trouillet
Président

Share This