LETTRE OUVERTE au PRÉSIDENT de Région, PHILIPPE RICHERT
Monsieur le Président, cher Monsieur RICHERT,
Au moment où l’on nous propose de nouvelles dénominations (aussi saugrenues les unes que les autres) pour notre  nouvelle région,  permettez à un alsacien “pure souche” sur le retour (96ème année) de vous faire part de sa grande tristesse et de son amertume de voir disparaître à la fin de sa vie, le nom d’“ALSACE” de la carte régionale, diluée dans un ensemble disparate.
Et ceci grâce, notamment, à votre incompréhensible mais efficace complicité.
Je trouve en effet scandaleux de laisser traiter ainsi une Région, dont l’exceptionnelle richesse historique et la spécificité culturelle, payées si chèrement par le passé, et qui, à présent, est manipulée par une petite équipe d’idéologues émanant d’un parti en pleine décadence.
Il ne nous a pas échappé que cette mesure concerne une région de sensibilité politiquement opposée à l’orientation du pouvoir actuel.
Alors que la région de BRETAGNE, dont le nombre d’habitants est à peine supérieur à celui de l’ALSACE-Moselle, peut garder, elle, son identité car dirigée par un président fidèle au gouvernement et occupant, en dépit des règles, un double mandat dont le ministère important de la Défense !
Les modalités de cette soi-disant réforme régionale à laquelle votre nom est désormais attaché, resteront dans les annales.
Nonobstant nos anciennes et cordiales relations, veuillez croire, Monsieur le Président, en mes sentiments désabusés et néanmoins respectueux.
GUY BURGHARD
Professeur honoraire des Universités

Mittelhausbergen, le 13 mars 2016

Share This