Madame, Monsieur le  Député alsacien,

Toutes mes félicitations pour votre primo-élection ou renouvellement à l’Assemblée Nationale !

Candidat UNSER LAND à cette même élection au second tour du 18 juin 2017, j’ai été moins chanceux que vous. Néanmoins 45,85% des exprimés de la 5ème circonscription du Bas-Rhin m’ont accordé leur voix, notamment sur la base d’un slogan rassembleur « OSEZ L’ALSACE ! SORTONS DU GRAND EST !» (cf PJ n°1) Chacune et chacun d’entre vous a entendu la souffrance des Alsaciens qui n’acceptent pas que leur Région Alsace soit rayée de la carte du monde au profit de la technostructure Grand Est. Je salue le courage de nos Présidents Départementaux : à travers leur communiqué de presse de hier (cf PJ n°2), l’objectif est clairement désigné : « que l’Alsace retrouve une pleine existence politique et institutionnelle » !

Il y a urgence à réagir, parce que nous assistons quotidiennement à une liquidation rapide et totale de l’Alsace. D’abord il y a eu la destruction de notre cadre institutionnel, administratif, puis juridique et politique, ensuite le monde sportif, le monde associatif et culturel, la négation du mot Alsace dans les nouveaux livres d’Histoire, les plaques d’immatriculation Grand Est, récemment la transformation de l’Agence Culturelle d’Alsace en Grand Est, et présentement c’est le tour des médias : radios libres, télés, presse écrite … La méthode est simple : suppression de toute subvention à tout ce qui n’est pas estampillé « Grand Est » !

Comment expliquer cette hargne, cet acharnement quotidien de Philippe RICHERT à détruire, petit à petit, tout ce qui définit nos spécificités et contribue à notre bien vivre ensemble? Autrefois, Philippe RICHERT était le meilleur d’entre nous, quand il prônait cette Alsace, à travers son livre « Passion d’Alsace » ! Certes il y a eu l’échec du référendum d’avril 2013 (en réalité une réussite avec 57,65% des exprimés pour le Conseil d’Alsace !) et malheureusement toutes ses conséquences humaines : la déception, le ressentiment, le dépit amoureux, l’amertume … mais cela ne justifie pas de devenir le fossoyeur de l’Alsace. Aujourd’hui, Philippe RICHERT n’est pas la solution, il est le problème ! C’est pour cela que je vous invite à agir vite et à neutraliser ses agissements !

En vous remerciant d’intégrer ces éléments dans vos réflexions.

Avec mes salutations respectueuses et en vous souhaitant, à chacune et chacun d’entre vous, bonne chance dans votre mission !

Dr Gérard SIMLER

Médecin généraliste à Marckolsheim

Candidat UNSER LAND au 2ème tour de la 5ème circonscription du Bas-Rhin

Conseiller général du Bas-Rhin de mars 2001 à mars 2015

 

Share This