Unser Land prend note du résultat de la consultation concernant le futur identifiant des plaques d’immatriculations alsaciennes, le logo « bretzel » arrivant en tête avec 43% des suffrages.

Ce résultat – s’il n’a pas été trafiqué du fait de l’absence de contrôle des mails – est affligeant et démontre les ravages de l’acculturation en Alsace. Un peuple qui s’assume et veut se faire respecter peut-il choisir comme emblème un bretzel stylisé créé par une agence de communication parisienne ? Jamais les Bretons n’auraient choisi une crêpe comme emblème, ou les Corses une châtaigne. En Alsace, c’est malheureusement encore possible.

Ce choix est celui d’une Alsace folklorisée et ringardisée, sans ambition ni fierté, à l’image de la CEA que l’on nous prépare. Jamais un Alsacien digne de ce nom ne pourra accepter un symbole aussi ridicule.

Reste à savoir si la CEA utilisera également ce symbole pour pavoiser devant ses institutions. Par respect pour les 57% de votants qui se sont prononcés pour un symbole historique, il nous semble que le devoir des élus serait a minima de pavoiser avec un drapeau combinant le Rot un Wiss et le blason, lequel concilierait ainsi légitimité historique et respectabilité.

Share This