metz photo

Metz : le maire supprime le grand sapin de Noël.

Le traditionnel grand sapin de Noël de Metz a été monté il y a quelques jours Place De Gaulle, où il rivalise en hauteur avec le célèbre clocher de la gare. L’année prochaine, il n’y en aura pourtant plus.

Le maire de Metz, Dominique Gros, a en effet décidé de supprimer le phare des Marchés de Noël de la ville. Une décision qui fait tâche alors que les Marchés de Noëls messins montent en puissance depuis plusieurs années (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2012/01/01/le-secret-de-la-reussite-des-marches-de-noel-de-metz/) et que la ville prétend désormais ouvertement rivaliser avec Strasbourg en termes d’animation et de fréquentation en ces fêtes de fin d’année. Mais un marché de Noël sans sapin, c’est comme un défilé de Saint-Nicolas sans char.

Le grand sapin de Noël de Metz représente un investissement total de près de 30 000 euros. Cette année, l’épicéa de 23 mètres de haut a coûté 11 000 euros, auxquels se sont ajoutés plus de 10 000 euros pour son transport depuis la forêt de Dabo. Le pied métallique qui le soutien et qui permet de répartir la masse du conifère vaut quant à lui 8 000 euros.

Par cette décision, Dominique Gros met la pression sur la puissante Fédération des Commençants de Metz (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2012/06/19/metz-la-commercante/). Si cette dernière est capable de faire venir une grande roue, une patinoire et prochainement un palais de glace Disney, pourquoi ne serait-elle pas capable de prendre à sa charge le sapin ?

Cela dit, le maire justifie officiellement l’injustifiable par une restriction budgétaire au moment même où la Ville reçoit chaque année plusieurs millions d’euros de dividendes de l’UEM (Usine d’Electricité de Metz) et des dizaines de milliers d’euros des stationnements. Mais en ces temps de crise, il semble donc plutôt d’usage d’organiser des cérémonies de vœux aux Arènes de Metz, comme ce fut par exemple le cas en 2012 (voir : http://metz.fr/pages/metz_magazine/pdf/2012/1202.pdf). En 2015, près de 14 000 euros étaient encore consacrés à cet exercice pompeux de communication à la mairie (voir : http://www.republicain-lorrain.fr/fil-info/2015/01/09/metz-et-environs-combien-coutent-les-ceremonies-de-voeux).

Par conséquent, au regard de ce que constitue le sapin pour les Marchés de Noël de Metz et leur notoriété, du plaisir et de la joie qu’il procure aux Messins et aux touristes, ainsi que de l’allocation de l’argent public consacré à l’évènementiel, le Groupe BLE Lorraine ordonne au maire de Metz de ne pas supprimer ledit sapin de Noël.

Share This