Unser Land salue la décision unanime du Conseil général de Haut-Rhin de voter une motion en faveur création d’une collectivité unique. En particulier la volonté affichée de créer une « union sacrée et une mobilisation générale » autour de l’Alsace suscite un immense espoir. A ce titre, la position des élus socialistes de Haute-Alsace mérite d’être saluée.

Mieux vaut tard que jamais : dans le tract que nous avions distribués à plusieurs dizaines de milliers d’exemplaires lors de la campagne du référendum de 2013, nous indiquions que « Unis autour de la région, nous éviterons également notre incorporation dans un ensemble « Grand Est », incluant la Lorraine et Champagne-Ardenne. Un tel projet signerait la fin de l’Alsace. ». Si nous avions été écouté à temps, nous n’en serions pas là.

Unser Land enjoint les deux autres collectivités alsaciennes, le Conseil général du Bas-Rhin et le Conseil Régional, à prendre au plus vite les motions nécessaires pour que le projet de Collectivité unique puisse être pris en compte dans l’actuel projet de réforme. La Collectivité unique n’est pas un pis-aller, c’est le seul projet d’avenir viable.

Nous espérons que cette « union sacrée » persistera contre vents et marées, même lorsque le gouvernement proposera de revenir à la fusion Alsace-Lorraine comme « compromis », ce qu’il ne manquera pas de faire afin de créer la division.

Pour qu’elle ait une chance d’aboutir, il est essentiel que le projet de création du conseil unique d’Alsace ne soit pas perçue comme une initiative « politicienne » s’inscrivant dans l’opposition droite/gauche mais comme la volonté du peuple alsacien. Nous rappelons que lors du référendum de 2013, 57% des votants s’étaient exprimés en faveur de ce projet.

Dans tous les cas, il est fondamental que citoyens et élus accroissent leur mobilisation. Pour cela :

  • Nous appelons les conseils municipaux à prendre au plus vite une délibération soutenant le projet de création d’une collectivité territoriale unique. Sur un plan plus symbolique, nous encourageons les communes à laisser les bandeaux noirs posés sur les panneaux d’agglomération afin de témoigner leur opposition à la disparition de la région Alsace.
  • Nous appelons tous nos concitoyens à venir manifester le samedi 20 septembre à 15h Strasbourg
  • Nous organiserons ou co-organiserons une manifestation à Paris afin d’attirer l’attention des médias nationaux sur le sort de l’Alsace.

A ceux qui, comme Philippe Richert, recherchent « un mouvement politique régional », lieu « de débat, de réflexion et d’action », au-delà des « clivages habituels », notre porte est ouverte. Parti « régional », Unser Land est le mouvement ayant gardé une ligne cohérente, claire et constante, au sujet des institutions alsaciennes. Et ce, malgré les obstacles posés par l’establishment et les institutions pseudo-démocratiques de la République française.

Share This