Unser Land est rassuré par les conclusions de bon sens de la mission parlementaire consacrée à la réforme territoriale et à la loi NOTRe. Au pays de Descartes la spirale du pire ne serait pas une fatalité ? L’absurdité de la fusion des régions historiques, les sur-coûts engendrés à tous les niveaux et le coup porté à la démocratie avaient été d’emblée dénoncés par le parti alsacien, qui a été le seul à monter immédiatement au créneau contre l’effacement scandaleux de l’Alsace et pour le respect du peuple alsacien.

Le temps est enfin venu pour le pouvoir central de corriger une erreur historique. La dissolution des blocs régionaux les plus dysfonctionnants doit être organisée avant les prochaines élections régionales. Pour l’Alsace elle s’impose. La sortie du Grand Est, attendue par une majorité d’Alsaciens, permettra alors à la collectivité européenne d’Alsace d’être plus qu ‘un grand département. Enfin l’ Alsace évoluera vers le statut particulier que définit la Constitution en son article 72 !

En attendant, puissent les conclusions de ce rapport atteindre l’exécutif du Grand Est et le guérir de son acharnement à vouloir manipuler les esprits et créer, au prix d’une propagande effrénée et coûteuse, une identité grandestienne artificielle. La mégalomanie devient franchement obscène lorsqu’elle piétine à ce point l’intérêt commun.

Share This