DNA 4/07/2016

Candidat à la primaire de la droite, Bruno Le Maire s’est dit lundi «choqué» par certaines propositions du projet des Républicains, adopté samedi par le conseil national du parti. «Je ne suis pas lié par cette plateforme, d’abord parce qu’il y a dedans des propositions qui me choquent et qui me paraissent de très mauvaises idées», a déclaré le député de l’Eure sur France 2.

Hostile au retour du cumul des mandats

«La première mesure qui est proposée c’est le rétablissement du cumul des mandats. C’est une très mauvaise idée», a-t-il estimé. Selon lui, revenir sur cette mesure phare de la présidence de François Hollande signerait «le retour des fiefs» et de «la baronnie», assurant qu’au contraire, il faut «ouvrir» la vie politique.

Le Conseil national des Républicains a adopté samedi à Paris le projet du parti pour 2017, à quelques mois de la primaire, en l’absence de ses principaux candidats dont Bruno Le Maire.

Nicolas Sarkozy critiqué

Bruno Le Maire s’en est également pris directement au président du parti : «Nicolas Sarkozy proposait la TVA sociale, trois semaines après son élection (en 2007), exit la TVA sociale, on y renonce. (…) On a entendu des slogans très forts avec le karcher. Est-ce que les Français ont vraiment l’impression que la sécurité a été rétablie?», a-t-il demandé.

«Quand je vois dans le projet de samedi qu’on propose la dégressivité des allocations chômage, je dis formidable. Sauf que je la proposais en 2011, lorsque j’étais responsable du projet présidentiel et que Nicolas Sarkozy, comme François Fillon, avait écarté cette proposition parce qu’elle allait trop loin. Moi, je ferai ce que je dis. Je tiendrai mes promesses», a-t-il dit.

Share This