Colmar 1 (ouest)

Gérard Cronenberger (Unser Land)

« À Ingersheim, on a mené une campagne tambour battant contre moi, pas contre Unser Land. J’étais un peu seul contre la municipalité, mais ils ont oublié un peu vite que j’avais été élu à trois reprises avec 70 % Sur le reste du canton, Unser Land est un jeune parti et la population de Colmar ouest très mélangée. On a essayé de politiser le débat sur la disparition de la région Alsace, mais on n’a pas réussi sur ce point. Et puis il y a la question du FN, pour lequel les gens votent quel que soit le candidat. Il n’y a plus de place pour le débat d’idées. Mais à l’arrivée, je ne suis pas déçu. On a fait une bonne campagne et ça a mis le pied à l’étrier pour Nadia Hoog. »

Nadia Hoog (Unser Land)

« On n’espérait pas monter sur la première marche du podium à cette élection, mais on commence à monter des marches. Ces départementales ont permis de démultiplier la visibilité d’Unser Land. Le parti a aussi gagné une bataille : faire prendre conscience de son positionnement centriste, alors que les gens nous croyaient souvent à l’extrême droite. Au moins, on n’aura plus à se justifier. Pour moi, cette campagne a été une révélation. Je me suis sentie dans mon élément et contente de pouvoir affirmer mes valeurs. »

Share This