«La folie,c’est de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent» Einstein.
Le Ségur de la santé pour refonder le système de santé a débuté il y a 15 jours. Ses conclusions doivent être à la hauteur des espérances et des attentes qui sont immenses.

Ni les professionnels, ni les usagers de la santé ne se contenteront de nouveaux effets d’annonce. Ils refusent des réformes qui iraient contre leurs intérêts et leurs droits. Certes il faut des mesures fortes, qu’Unser Land promeut depuis un certain temps, sur la rémunération, sur l’évolution de carrières (montée en compétences, plans de formations…), le desserrement de la tarification à l’acte et une revue des financements, soutien des pharmacies, hausses des plans de prévention…. Mais le principal levier à activer est celui de l’autonomie et de la confiance à accorder à ceux qui sont les mieux qualifiés pour gérer un système de santé efficace et accessible à tous : nos soignants, les usagers et les élus de proximité.

Les priorités d’Unser Land pour l’hôpital public sont pragmatiques. Elles sont partagées et co-construite avec des professionnels de la santé. Elles visent à relocaliser les gouvernances afin que celles-ci soient tri-partites: soignants, élus, usagers. L’ARS est un échelon administratif superfétatoire, coûteux et néfaste : elle doit être supprimée au bénéfice d’une gestion de proximité responsable. Il sera ainsi mis fin à une logique de cabinet désastreuse de fermeture de lits sur décision unilatérale. L’organisation, le maillage, l’allocation des ressources (financières, humaines, techniques,…), les moyens à chercher et les actions à mettre en place doivent se faire sur la base des besoins réels du terrain.

La crise du COVID a montré que la coordination et la simplification, ça fonctionne. Allons-y !

Usines à gaz, commissions Theodule, formules technocratiques…, nous n’en voulons pas. Nous voulons un Ségur ambitieux et en phase avec les demandes des citoyens, des élus et des soignants.

Unser Land participera aux rassemblements du 16 juin si ceux-ci ont lieu (en respectant les recommandations sanitaires).

Share This