Message de Jean-Jacques Weber, ancien président du Conseil Général du Haut-Rhin

Université d’été d’Unser Land

Chers Amis,

Mesdames et Messieurs,

C’est pour moi ce samedi, une grande déception de ne pas être avec vous à Sélestat, ceci en raison d’obligations inattendues et urgentes. Je veux remercier et féliciter tous ceux qui ,autour d’Andrée Munchenbach et de bien d’autres ont permis à cette journée de se tenir et de prendre date dans l’histoire de l’Alsace. Chacun sait que j’étais un ami de longue date de Philippe Richert, mais chacun peut aussi savoir que j’ai été désarçonné, stupéfait puis écœuré de le voir toutes affaires cessantes, se précipiter chez Masseret, alors qu’il aurait dû se lever d’un bloc, et entouré des Conseillers régionaux, des parlementaires, pour dire à Hollande un NON déterminé et sans appel.

Un « Non» qui aurait enflammé derrière lui toute l’Alsace, horrifiée du destin qu’on lui préparait !

Je n’avais déjà pas bien compris son attitude dans l’histoire du fameux referendum … puis j’ai vu qu’il ne disait pas la vérité !

J’ai, depuis, pris part à presque tous les défilés de protestation, j’ai rejoint le Club Perspectives alsaciennes de Jean-Daniel Zeter et je m’inscris comme vous tous dans une attitude  de refus ,aux cotés d’Unser Land. Votre liste, chers Jean-Georges Trouillet, chère Andrée, est indispensable. Oui, INDISPENSABLE!

Il faut que les Alsaciens, et pas qu’eux, comprennent que les  enjeux et les risques pour l’Alsace et les Alsaciens sont énormes, mais que Richert et les Républicains, de même que leurs alliés ,sont hélas, déjà à genoux ,les mains tendues, et nous bercent d’illusions.

Eric Straumann, sait bien que ni Sarkozy ni Jupé ne rétabliraient les limites administratives de l’Alsace s’ils gagnaient: est-ce qu’il se trompe ou est-ce qu’il nous ment?

L’UMP ou Les Républicains sont qu’on le veuille ou non, comme le PS d’ailleurs, des partis  centralisateurs et bureaucratiques: ils ont proprement coulé la France! Aucune liberté n’en est à attendre et ils sont de même, farouchement, contre toute idée de fédéralisme, ne parlons même pas d’autonomisme !

Et puis, où sont donc leurs batailles, à ceux-ci, aux donneurs de leçons, pour notre langue, le bilinguisme, notre patrimoine intellectuel et notre histoire? Ils devraient avoir honte  devant la lucidité et les combats du Prof Herzog, rejoint par Daniel Hoeffel, ou de notre cher Henri Goetschy. Lui, il se bat, avec talent, flamberge au vent et barbe en bataille, pour l’Alsace et tous les enfants d’Alsace !

Votre liste, fière et sans compromissions, ouvrira les yeux aux Alsaciens même à ceux que la presse du Crédit mutuel, asservie et honteuse, cherche chaque jour à anesthésier!

Elle est donc plus qu’INDISPENSABLE!

Share This