Jean-Georges Trouillet, président, et Martin Meyer, secrétaire général d’Unser Land ont été reçus ce matin à l’Assemblée nationale par M. Rémy Rebeyrotte, député et rapporteur de la loi sur la Collectivité européenne d’Alsace. Cet échange a duré environ une heure a permis aux dirigeants du mouvement alsacien de rappeler qu’en l’état, le projet de CEA, ne répond pas aux attentes principales du peuple alsacien, à savoir la sortie du Grand Est et la création d’une collectivité à statut particulier.

D’autre part, ils ont rappelé que ni l’État ni le Grand Est n’ont fait de réelles concessions et qu’il est du devoir des députés de rééquilibrer le projet en se conformant aux principes signés dans la déclaration de Matignon du lundi 29 avril sur la collectivité européenne d’Alsace.
 
Enfin, Jean-Georges Trouillet et Martin Meyer ont insisté sur la nécessité que la Collectivité européenne d’Alsace apporte des améliorations sur le plan démocratique avec un accès facilité au référendum d’initiative citoyenne. Cet outil pourrait favoriser l’évolution des modalités électorales en vue de tendre vers la constitution d’une assemblée qui soit réellement représentative de l’électorat alsacien.

Cette réunion fut suivie d’une rencontre avec les députés corse Jean-Félix Acquaviva et breton Paul Molac, qui portent les amendements initiés par Unser Land.

Share This