Il y a 2 ans…

Le 11 octobre Alsace se réappropriait son drapeau historique, le Rot un Wiss, le drapeau de la résistance et de la fierté alsaciennes. Il était ce jour-là fourni par Unser Land. En moins de deux heures le parti alsacien écoulait tout son stock. Une mer de drapeaux s’agitait ainsi devant la tribune où les officiels se distribuaient la parole.

Et tout à coup le fossé devint évident  entre d’une part le peuple et d’autre part l' »élite » censée le représenter. Incrédules, les Alsaciens venus des quatre coins de la région pour affirmer leur attachement à leur Heimet et exprimer leur opposition à la fusion imposée par Paris, eurent à subir le répertoire franco-français de Johnny Hallyday, interprété par son clone local. Ils furent nombreux à quitter la place pour échapper aux grossièretés hurlées par l’insupportable Kansas, l' »artiste » du cru sélectionné par les organisateurs… Mais le clou fut enfoncé par le président de la Région, celui-là même qui allait en organiser la disparition : Philippe Richert entonna la Marseillaise en même temps que s’envolaient des ballons bleu-blanc-rouge…

On imagine un tel scénario en Bretagne, en Corse… Die han gelàcht in Pàris !
( Ils ont bien ri à Paris !)

Ce 11 octobre 2014 le peuple alsacien a compris que son salut ne viendra pas d’en haut…

 

    Share This