Lors du premier tour de ces élections législatives, la question de l’avenir de l’Alsace a été un des thèmes de campagne, grâce au travail effectué par notre mouvement et ses candidats.

De nombreux candidats ont fait figurer dans leurs documents électoraux leur attachement à l’Alsace. Néanmoins, chez la plupart de ces candidats, les propositions traitant de l’avenir institutionnel de l’Alsace sont apparues en des termes très flous, parfois contradictoires.

Alors que, selon le sondage CSA d’avril dernier, plus de trois quarts des Alsaciens réclament la sortie du Grand Est et la création d’une collectivité alsacienne à statut particulier, une clarification de la part des candidats qualifiés au second tour est indispensable. Il en va du respect vis à vis des électeurs.

Nous demandons que ces candidats prennent position par voie de presse sur les deux questions suivantes :

  • Vous engagez-vous à déposer dès votre élection une proposition de loi prévoyant la sortie de l’Alsace du Grand Est et la constitution d’une collectivité territoriale à statut spécifique, comme celui accordé à la Corse ?
  • Vous engagez-vous à voter pour la ratification de la Charte européenne des langues régionales ?

Nous contacterons directement les candidats dans la journée.

Jean-Georges Trouillet, porte-parole

Share This