Cher(e)s membres et sympathisant(e)s d’Unser Land,

Le 11 novembre 2018, votre maire fera un discours devant le monument aux morts de votre commune, célébrant le Centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale.

Nous avons récemment adressé un mél à tous les maires d’Alsace les invitant, après le discours ministériel officiel, à faire un discours établissant la vérité historique des soldats alsaciens, tués pendant la Grande Guerre.

Vous pouvez appuyer cette démarche en adressant personnellement le mél (ou une lettre) ci-dessous à votre maire, accompagné d’une suggestion de discours bilingue (à télécharger au format PDF)

Le cas échéant, merci d’informer de votre démarche le coordinateur de cette action, eric.mutschler@orange.fr ; il est aussi à votre disposition pour toute information complémentaire.

En vous remerciant pour votre soutien,
Andrée Munchenbach
Présidente d’Unser Land


Objet : Commémorations du 11 novembre 2018

Madame [ou] Monsieur le maire, cher [prénom] (si vous le connaissez bien)

Dans quelques semaines, vous serez tenu de lire, devant le monument aux morts de [nom de votre commune], le discours ministériel de la commémoration du 11 novembre qui, cette année, coïncide avec le Centenaire de la fin de la Grande Guerre.

Comme vous le savez, ce discours officiel est loin, très loin de la réalité historique vécue par les Feldgrau alsaciens, dont l’Etat n’a pas hésité à franciser les prénoms sur les monuments.

Vous avez reçu un courrier du parti autonomiste alsacien Unser Land vous invitant à suivre son exemple par la lecture, après celle du discours officiel, d’un discours bilingue donnant la version « du point de vue alsacien ».

N’est-ce pas l’hommage que nous devons – enfin ! – à nos ancêtres ?
Et la vérité que nous devons aux générations futures qui, faute de quoi, seront bientôt persuadées que les soldats alsaciens de 14-18 étaient tous des… Poilus ?

N’est-il pas temps de cesser d’être les complices de cette manipulation historique qui ne vise qu’à broyer l’identité alsacienne, déjà bien entamée par la création du Grand Est, imposée par un absurde coup de crayon et rejeté par 83% des Alsaciens ? Le Centenaire nous offre une occasion inédite d’affirmer notre vérité.

Je compte vivement sur votre attachement à l’Alsace et à la réalité de son Histoire – sur votre courage, aussi – pour dire publiquement les faits.

Vous trouverez, ci-joint, une proposition de discours bilingue qui n’est qu’une simple suggestion. Vous noterez qu’il n’y est  fait aucune référence politique.

Merci de me dire la suite que vous pouvez réserver à cette proposition.

Cordialement,
[votre prénom & nom]

Share This