Le parti alsacien Unser Land suit avec attention le déroulement des élections législatives à Belfort, territoire lié par l’histoire à l’Alsace.

Le deuxième tour opposera dimanche un candidat, Christophe Grudler, attaché par des liens familiaux et professionnels à notre région et sensible au malaise alsacien, à un candidat d’un ami de Jean Rottner…

Le premier pourrait être plus enclin à relayer les attentes des Alsaciens à l’Assemblée nationale et à s’engager en faveur d’une remise en cause du Grand Est plutôt que le candidat de l’obligé du président de la méga-région Grand Est.

Voilà pourquoi nous appelons les Alsaciens résidents et votant dans la 1re circonscription du Territoire de Belfort à faire preuve du discernement nécessaire pour l’Alsace.

Share This