Une cinquantaine de personnes étaient au départ, dimanche après-midi à Sarre-Union en Alsace Bossue, de l’Alsatian Pride. Il s’agit d’une marche de protestation contre une expérimentation proposée par le recteur pour la rentrée 2012, d’ouvrir des classes bilingues avec 16 heures de cours en français et 8 heures en allemand. Jusqu’à présent, les classes bilingues sont paritaires, avec 12 heures dans chaque langue.

Cette « marche pour la dignité – fer de Elsässich Stolz – », est organisée par le conseiller général de Sarre-Union David Heckel (Unser Land), son prédécesseur Denis Lieb et l’ancienne conseillère générale de Schiltigheim Andrée Munchenbach. Elle se déclinera tous les jours de la semaine pour se terminer dimanche prochain, à Colmar.

La première étape, d’une dizaine de kilomètres a rejoint le Kirchberg, lieu emblématique de l’Alsace Bossue. Un soleil généreux a baigné la manifestation.

L’évènement a été relayé dans les médias: « évènement de la semaine en Alsace » sur France Info, ainsi que plusieurs articles dans la presse écrite.

Prochaines étapes:

  • Mardi: Scheibenhard (8 h) – Wissembourg (12 h).
  • Mercredi: Haguenau (13 h) – Roeschwog (18 h).
  • Jeudi: Kolbsheim (9 h 30) -Molsheim (12 h) et Erstein (14 h) – Benfeld (16 h).
  • Vendredi: St-Hippolyte – (14 h) Kintzheim (16 h).
  • Samedi: Strasbourg (9 h au Conseil de l’Europe) – FEC (10 h).
  • Dimanche: Marckolsheim (13 h) – Colmar (18 h).

Share This