PHOTO © DALGO

Pouvez-vous vous présenter ?

Jean-Marie Lorber, 52 ans, diplômé ESCP-Europe, dirigeant d’une entreprise industrielle en Alsace Bossue, marié, père de 3 enfants, j’habite Saverne

Avez-vous déjà été élu(e) ?

Non

Quels sont vos centres d’intérêts ? Etes-vous actifs dans une ou plusieurs associations locales ?

Actif depuis 30 ans dans la promotion de la langue et culture alsaciennes. J’ai créé il y a 20 ans l’association Liederbrunne, que je préside toujours. Elle a pour objet d’aider les auteurs-interprètes alsaciens à produire ainsi qu’à distribuer leurs œuvres : à travers le site internet www.liederbrunne.com nous avons créé un catalogue complet de la chanson alsacienne, ce qui permet d’acheter en ligne pratiquement tous les CD disponibles de chanson alsacienne.

Pourquoi vous présentez-vous à ces élections ?

Ayant beaucoup voyagé de par mon métier, je trouve que l’Alsace est certes riche en patrimoine et en talents, mais elle est gérée de façon « provinciale », en ayant les yeux rivés à l’ouest pour savoir comment avancer. Cela me désole et j’ai envie de contribuer à développer des visions et des façons de faire la politique en nous inspirant de tous les horizons mais en pensant par nous-mêmes. Par ailleurs, en tant que chef d’entreprise je me bats depuis de nombreuses années pour l’emploi et le développement des compétences de mes collaborateurs. C’est avec la même envie que je souhaite contribuer au développement du canton de Saverne et au bien-être de ses habitants.

Pourquoi avoir choisi Unser Land ?

La politique est aussi une question de rapport de force et il faut que nous Alsaciens sachions compter sur des élus qui soient à 100% acquis aux causes alsaciennes ; seul un parti régional peut garantir cela !

Quel regard jetez- vous sur les hommes politiques alsaciens ?

Ce sont en général des gens honnêtes ; il manque par contre le courage de tracer de nouvelles voies …

Que signifie l’Alsace pour vous ?

Es isch mini Heimet. C’est la terre d’attache lorsque je suis au loin. C’est une terre qui procure fierté pour ce qui a été inventé, développé, réalisé ici au fil des siècles. Es isch unser Land !

A quoi ressemblerait votre Alsace idéale ?

Une région qui a les compétences pour créer un environnement économique de nature à booster des entreprises jeunes. Des systèmes de solidarité qui assurent à chacun un minimum vital, mais sont aussi suffisamment exigeants pour que personne ne reste les bras croisés. Un paysage culturel varié, dans lequel notre composante germanique est autant valorisée que notre composante latine. Une région multilingue avec un bilinguisme français-allemand omniprésent.

Si vous êtes élus, quelle seront vos premières décisions ?

Rencontrer les collaborateurs du Département dans le canton de Saverne, afin de connaître leur action et d’identifier les pistes de progrès dans le canton.

Quel(s) projet(s) voulez-vous soutenir particulièrement dans votre canton ?

L’installation de nouvelles entreprises dans le canton et la reprise d’entreprise dans le cas des dirigeants partants à la retraite sont deux sujets que je souhaite travailler particulièrement ; il s’agit de garder les emplois existants et d’en créer de nouveaux !

Share This