Unser Land exprime sa vive inquiétude suite à l’arrestation de Carles Puigdemont.

Le président catalan destitué par Madrid, réfugié depuis en Belgique pour échapper au chef d’accusation fallacieux de « rébellion », circulait jusqu’à présent librement dans l’Espace Schengen. Ce dimanche 25 mars, il a été arrêté à la frontière germano-danoise par la police autoroutière du Schleswig-Holstein – un Land allemand pourtant sensible à la question des minorités. Unser Land espère que l’Oberlandesgericht du Schleswig-Holstein libérera au plus vite Carles Puigdemont, qui ne peut être livré à l’Espagne compte tenu des conditions politiques actuelles dans ce pays.

Le destin de Carles Puigdemont doit être, naturellement, de retrouver la Catalogne, mais il doit rentrer en tant qu’homme libre et leader de son parti, composante essentielle des forces indépendantistes, qui ont gagné les dernières élections.

Share This