/*! loadCSS rel=preload polyfill. [c]2017 Filament Group, Inc. MIT License */ (function(w){"use strict";if(!w.loadCSS){w.loadCSS=function(){}} var rp=loadCSS.relpreload={};rp.support=(function(){var ret;try{ret=w.document.createElement("link").relList.supports("preload")}catch(e){ret=!1} return function(){return ret}})();rp.bindMediaToggle=function(link){var finalMedia=link.media||"all";function enableStylesheet(){link.media=finalMedia} if(link.addEventListener){link.addEventListener("load",enableStylesheet)}else if(link.attachEvent){link.attachEvent("onload",enableStylesheet)} setTimeout(function(){link.rel="stylesheet";link.media="only x"});setTimeout(enableStylesheet,3000)};rp.poly=function(){if(rp.support()){return} var links=w.document.getElementsByTagName("link");for(var i=0;i

Lundi 8 mars, des militants du MODEM, avec à leur tête Yann Wehrling ont participé à une manifestation devant le Théâtre National de Strasbourg (ancien Parlement d’Alsace-Lorraine), en écho à la proposition de mettre en place un véritable Parlement d’Alsace. Richard Weiss et Andrée Munchenbach (conseillère générale du Bas-Rhin) représentaient Unser Land à la manifestation.

Citons ici Bernard Vogler (docteur en histoire, professeur émérite à l’Université de Strasbourg, directeur de l’Institut d’histoire d’Alsace de 1976 à 2003), dans son ouvrage « Journal de l’Alsace » publié aux Editions Larousse:

« En 1911, l’Alsace-Lorraine obtient une Constitution qui lui permet de gérer assez librement ses finances et d’élaborer ses propres lois, soit le régime de Self-Governement le plus libéral obtenu par l’Alsace durant toute son histoire« .

Après 1919, le parlement qui avait été construit pour les députés alsaciens-lorrains a été transformé par les Français en théâtre…

Quelle ironie du sort !

UNSER LAND s’engage pour que l’Alsace soit dotée d’institutions qui lui permettent de prendre son destin en main, car l’Alsace en a les moyens, elle sait le faire et l’a déjà fait.

 

 

Share This