Langue

UNSRI SPROCH, UNSER RECHT !

L’Alsace est de langue germanique depuis plus de 15 siècles. La langue alsacienne se compose d’un dialecte parlé (l’alsacien, Elsasserditsch) et d’une langue écrite (l’allemand standard, Hochdeutsch). Notre langue est un héritage précieux, un élément central de notre culture et un formidable atout pour l’avenir. C’est également notre fierté et un droit inaliénable. Nul n’a le droit d’interdire à nos enfants de l’apprendre et de la parler.

Or, depuis plusieurs décennies, l’Etat français élimine un à un les médias germanophones et les émissions dialectales, débaptise les villes et lieux-dits, et refuse de généraliser l’enseignement bilingue. Cette politique vise à éliminer la langue alsacienne et à imposer le français. Aujourd’hui, notre langue est gravement menacée : l’heure est à la reconquête linguistique et aux mesures fortes.

Nous demandons que la langue alsacienne soit également langue officielle en Alsace. Toutes les administrations devront être bilingues. L’enseignement devra être intégralement géré par la Région. Le bilinguisme sera généralisé de la maternelle à l’université, avec apprentissage du dialecte et du Hochdeutsch dès la maternelle, en s’inspirant du modèle luxembourgeois ou suisse alémanique. Dans toutes les communes, les toponymes originaux seront restaurés. Afin de garantir une présence forte de la langue alsacienne dans les médias, un service public alsacien de l’audiovisuel sera mis en place.

Le nombre de germanophones en Alsace était de 95% en 1900, 90 % en 1946, 60% en 1980. Aujourd’hui, seulement 9% des enfants sont dialectophones. Si aucune mesure n’est prise, dans 10 ans, notre langue sera morte. Aujourd’hui, outre la perte inestimable du patrimoine, on estime que cette régression est responsable du chômage de plusieurs dizaines de milliers de personnes.

Share This