Quand « L’Alsace » confond le « Hans im Schokeloch » avec l’odieux « Oncle Hansi » (voir ci-dessous).

hansi-domenech

Comme Hitler, Hansi était un artiste-peintre raté qui se fit le chantre du fanatisme nationaliste le plus étroit, des nettoyages ethniques (de 1919) et des haines raciales qu’il voulut transmettre aux tout petits enfants. Ainsi que de l’éradication de l’identité alsacienne (assimilationniste forcené) et de l’interdiction du théâtre alsacien.

Heureusement, Hansi n’est jamais arrivé au pouvoir, bien que les agitateurs Hansi et Hitler ont jadis tous les deux été copieusement financés par les Fonds Secrets du Gouvernement Français.

Voir la biographie du général Xavier Richert, mécène avoué d’Adolf Hitler au nom de la France et citoyen d’honneur de St Ulrich (68) !

« L’Alsace » a rectifié son erreur, mais pas St Ulrich.

Share This