DNA 12/07.2016

La proposition du député Straumann de consacrer une partie de sa réserve parlementaire au financement de la sécurité des marchés de Noël de Colmar a fait réagir le maire de Horbourg-Wihr, Philippe Rogala.

Sur sa page Facebook, ce dernier dit rester « très réservé sur cette initiative ».

« Recourir à la réserve parlementaire en vue de financer la sécurité des manifestations est une voie hasardeuse », souligne-t-il. « De toute évidence, sa répartition devrait être équitable entre toutes les communes de la circonscription selon les besoins exprimés et réels. De plus, créer un précédent de cette nature soulève la question de sa pérennité. Faut-il rappeler que ces fonds publics sont généralement destinés aux collectivités et associations, actuellement soumises à des contraintes financières importantes que tout le monde connaît ? Bien des communes et associations locales portent pourtant des projets d’intérêt public évident et pertinent et sont en attente de soutien ».

Favorable à une suppression pure et simple de cette réserve

Philippe Rogala rappelle « l’opacité » qui a longtemps entouré cette réserve parlementaire, aujourd’hui rendue publique sur internet, mais estime cependant qu’au regard « de la défiance croissante de l’opinion publique face à la classe politique », il serait temps « de rompre avec des pratiques d’un autre temps ».

« Personnellement, je serai favorable à une suppression pure et simple de cette réserve et bien sûr à sa répartition équitable entre les collectivités qui en feraient bon usage ».

Dans une réponse, toujours sur Facebook, le député lui a rappelé que « la répartition de cette enveloppe [130 000 € par an] est parfaitement transparente et visible sur le site de l’internet de l’Assemblée nationale ».

« Elle permet souvent de faire avancer des projets ou faire face à certains blocages », insiste le député. « J’ai été interpellé par les commerçants colmariens qui avaient réglé leur participation. Que fait le député pour trouver une solution ? J’ai également entendu l’appel au secours des marchands non sédentaires du Haut-Rhin qui animent nos marchés et qui se retrouvent avec une perte sèche significative ».

Mais on connaît la suite, Gilbert Meyer, maire de Colmar, a refusé l’offre du député (voir DNA du 9 juillet).

Share This