En nombre de candidatures : plus d’un canton sur deux était couvert  par une candidature Unser Land. Unser Land a réussi à présenter des candidatures sur 24 des 40 cantons que compte l’Alsace soit un taux de couverture de  60%. Pour rappel, le taux de couverture était d’à peine 22% en 2011 (8 candidatures sur les 36 cantons renouvelables en Alsace). Cette extraordinaire mobilisation citoyenne est la conséquence du rejet de la réforme de la carte des régions et de la volonté des Alsaciens de créer une société alsacienne maîtresse de son destin.

En nombre de suffrages recueillis : 54 397 électeurs ont fait confiance à Unser Land ce qui représente 9,23% des suffrages exprimés sur toute la région. Unser Land a ainsi recueilli plus de voix que le PS, Europe Ecologie et tous les partis de gauche qui, eux, bénéficient du battage médiatique des médias nationaux et parfois d’un temps de parole disproportionné dans les émissions et débats locaux.

En pourcentage de votants : le score moyen réalisé par les candidats Unser Land est de 14,40%. Unser Land se félicite d’avoir dépassé les 10% dans 22 des 24 cantons. Sur le canton de Saint-Louis, les candidats Unser Land, ont manqué le 2nd tour de 24 voix seulement. Unser Land dépasse les 20% dans plus d’une centaine de communes et franchit la barre des 30% dans une vingtaine de localités. Unser Land devient ainsi l’une des principales forces régionalistes de l’hexagone avec des scores comparables à ceux enregistrés par ses alliés en Corse et aux Pays-Basque.

Unser Land tient à rappeler que cette campagne, marquée par des chiffres conséquents en sa faveur, ne s’est pas faite au détriment de la qualité. Outre l’ancrage des candidats (contrairement à certaines formations parisiennes devenues spécialistes dans l’art du parachutage),  les représentants d’Unser Land ont mené une campagne de terrain, au contact des citoyens. C’est la preuve qu’il n’est pas nécessaire d’être un professionnel de la politique pour faire de la politique et être crédible.

Toutefois, Unser Land déplore l’absence d’élus issus de ses rangs. Le mode de scrutin binominal exclut de l’Assemblée Départementale la représentation de la diversité des opinions exprimées. Dans une démocratie réelle, où la proportionnelle est la norme, les élus Unser Land devraient représenter 10% du Conseil Départemental. Par ce mode du scrutin sclérosant et liberticide, un électeur alsacien sur dix se voit donc contraint au silence et à l’absence de représentation. Sous peine de rejet définitif du système, Unser Land en appelle à une vraie réforme des modes de scrutin.

En attendant, pour le second tour, Unser Land invite ses électeurs à voter blanc ou à utiliser un bulletin Unser Land téléchargeable sur notre site internet. Notre parti exclut tout soutien à des candidats de partis parisiens. En particulier, Unser Land tient à rappeler que le Front National est le pire des choix pour l’Alsace. Le FN est l’antithèse d’Unser Land. Si les fondements de Unser Land reposent sur l’humanisme, la défense de l’identité alsacienne, l’autonomie régionale, le respect des différences, la construction de l’Europe, le Front national est officiellement pour le centralisme parisien, contre les régions (et pour les départements), contre la reconnaissance des langues régionales, contre l’Europe et pour la sortie de l’Euro. Autant de positions mortifères pour l’Alsace.

Enfin, Unser Land tient à remercier très chaleureusement tous ceux qui lui ont fait confiance. En cette fin mars 2015, le parti s’est affirmé comme une alternative crédible aux partis parisiens. Conscient de l’espoir qu’elle a suscité au cours de ces derniers mois, Unser Land va poursuivre son développement et son implantation dans la société alsacienne, avec un seul objectif : prendre le pouvoir aux partis parisiens pour le rendre au peuple alsacien.

Share This