/*! loadCSS rel=preload polyfill. [c]2017 Filament Group, Inc. MIT License */ (function(w){"use strict";if(!w.loadCSS){w.loadCSS=function(){}} var rp=loadCSS.relpreload={};rp.support=(function(){var ret;try{ret=w.document.createElement("link").relList.supports("preload")}catch(e){ret=!1} return function(){return ret}})();rp.bindMediaToggle=function(link){var finalMedia=link.media||"all";function enableStylesheet(){link.media=finalMedia} if(link.addEventListener){link.addEventListener("load",enableStylesheet)}else if(link.attachEvent){link.attachEvent("onload",enableStylesheet)} setTimeout(function(){link.rel="stylesheet";link.media="only x"});setTimeout(enableStylesheet,3000)};rp.poly=function(){if(rp.support()){return} var links=w.document.getElementsByTagName("link");for(var i=0;i

DNAManifestation surprise hier soir à Altkirch sur un lieu et à une heure sans doute pas choisi par hasard. Les militants autonomistes d’Unser Lànd ont déployé banderoles et drapeaux à 18 h 30 au rond-point de l’hypermarché Leclerc, là où circule tout le flux des travailleurs frontaliers de retour. « Nous souhaitons rappeler aux gens que les élections ont lieu dimanche et que nous espérons un orage dans les urnes car 85 % des Alsaciens restent opposés à la grande région », a expliqué Catherine Dahmane, candidate sur la liste « Non à l’ACAL, oui à l’Alsace ». Outre Catherine Dahmane, trois autres candidats (Céline Wira, Hervé Ott et Sandrine Diemunsch) étaient présents à se rassemblement qui s’est déroulé sans incident et s’est achevé vers 20h.

Share This