Alsacienne au mégaphone

Alsacienne au mégaphone

Par un courrier électronique envoyé cette semaine aux maires du département, la Préfecture du Bas-Rhin a décidé d’interdire la signature de la pétition « Alsace retrouve ta voix » le jour et la veille de l’élection des conseillers départementaux.

La Préfecture, observant que « des candidats portant la même revendication et se revendiquant de la même tendance, ou ayant son soutien, se présentent à ces élections » considère donc que « cette opération est assimilable à une action de propagande en faveur de ces candidats et de leur programme (…)». La Préfecture menace les contrevenants d’une amende de 3 500€ et demande aux maires « en aucun cas d’accepter de participer à une démarche pétitionnaire de ce type ».

Unser Land a demandé confirmation au bureau des élections de la Préfecture et a demandé une copie du courrier adressé au maire. Les représentants de l’Etat dans le département ont refusé de donner « suite à la requête » sans aucune justification.

Unser Land déplore l’attitude de la Préfecture du Bas-Rhin et s’interroge sur les motivations de ce silence. La Préfecture savait qu’il était prévu d’organiser des opérations de signature le jour du vote, mais elle n’a rien dit. L’Etat préparait-il de piéger sournoisement les citoyens engagés en faveur de la pétition anti-fusion ? L’Etat planifiait-il de prendre par surprise les militants alsaciens et leur infliger de lourdes amendes afin de les démotiver et les soumettre?

Unser Land tient à rappeler que la pétition « Alsace retrouve ta voix » est une démarche citoyenne qui dépasse les clivages des partis et s’inscrit dans le droit français et européen. Si Unser Land soutient pleinement l’initiative, elle ne lui appartient pas. Sans doute, l’Etat considère-t-il que les candidats Unser Land engagés dans une élection qui s’apparente à un referendum sur l’avenir de l’Alsace, sont les seuls à s’engager pour que l’Alsace vive…

Quoiqu’il en soit, ces pressions inadmissibles de la préfecture démontrent une fébrilité évidente de l’Etat à la veille de ces élections départementales auxquelles Unser Land présente des candidats dans toute l’Alsace.

Share This