Interviewé le 12 septembre, Philippe Richert, tête de liste « Les Républicains » aux prochaines élections « régionales » s’est dit prêt à accepter que Metz devienne le siège du conseil régional de la méga-région.

Cette concession hautement significative enlève à Philippe Richert toute crédibilité. De posture en posture et de renoncement en renoncement, le président sortant de la Région Alsace sacrifie une nouvelle fois les intérêts alsaciens sur l’autel des calculs politiciens de bas étage.

Ces dernières semaines, M. Richert tentait vainement de se donner l’image de « résistant alsacien de l’intérieur » auprès de l’opinion publique alsacienne et essayait de faire accepter l’ACAL comme une chance pour l’Alsace et Strasbourg. La supercherie aura été de courte durée : voici M. Richert prêt à accepter que Strasbourg soit dépouillée de son statut de capitale régionale.

Décidément, Philippe Richert se moque éperdument de l’Alsace et des Alsaciens.

Nous réaffirmons notre opposition à cette méga-région insensée et rappelons que, pour son développement et sa prospérité, l’Alsace doit s’affirmer comme entité propre et autonome. Pour y parvenir nous, Alsaciens, nous ne pouvons compter que sur nos propres moyens.

Aux prochaines élections régionales, par notre bulletin de vote, effaçons du paysage politique ceux qui veulent effacer l’Alsace de la carte. Votons Unser Land!

Jean-Georges TROUILLET, tête de liste UNSER LAND aux élections « régionales » de décembre 2015 : 06 67 28 85 69

Peire COSTA, directeur de campagne UNSER LAND aux élections « régionales » de décembre 2015 : 06 25 45 27 05

Share This