Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer

Images de la page d'accueilBandeau avec du texte, des boutons ou une inscription à la newsletter

Cliquez pour éditer
Retour
Lettre à Mme Barbara Cassin, de l’Académie française

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter
icoCross16Dark

Lettre à Mme Barbara Cassin, de l’Académie française

Madame Barbara CASSIN

Académie Française

23, quai de Conti

75270 Paris cedex 06 – CS 90618

Schiltigheim, le 22 octobre 2019

Madame,Madame,

Votre élection à l’ Académie française et votre discours inaugural remplissent de joie et d’espoir tous les défenseurs des cultures et des langues, plus particulièrement des langues régionales. Le panache et l’audace de votre intervention marqueront l’Histoire. D’emblée votre épée d’académicienne, non conventionnelle et pacifique, porte un message inouī parmi les gardiens du Temple de la langue française, la sacro-sainte et exclusive langue de la République : « Plus de langue » !

Alsaciens et Mosellans, nous luttons pour la préservation d’une langue plus que millénaire, pont culturel vers de nombreux peuples germanophones européens. Victimes de la politique d’éradication des parlers régionaux, appliquée avec une rare efficacité par l’Education Nationale – entre autres institutions -, l’Elsasserditsch et le Platt (l’alémanique et le francique) que nos parents ou grands-parents parlaient naturellement deviennent malheureusement langue étrangère pour les plus jeunes générations. Moins de 3% des enfants en Alsace et Moselle les comprennent ou pratiquent encore. La situation est critique mais ne semble pas émouvoir les instances concernées.

Nous pressentons que vous saurez faire entendre la voix des régions et leur légitime et raisonnable aspiration à une reconnaissance et un statut officiel pour leurs langues.

Nos comptons sur vous pour faire évoluer la vénérable assemblée que vous venez de rejoindre vers l’incitation – enfin! – à la ratification par la France de la charte européenne des langues régionales et minoritaires. Il n’est pas acceptable que notre pays reste l’exception monolingue de l’Europe du XXIe siècle.

Comme vous, nous refusons la fatalité du globish, du nivellement et du recul de la biodiversité culturelle et linguistique. Le professeur Claude Hagège l’écrit : le combat, nécessaire et urgent, pour la langue française gagnera en efficacité et légitimité s’il s’appuie sur la préservation et la promotion de toutes les langues de France. Nous attendons beaucoup de votre engagement dans ce sens, car – nous en sommes convaincus – la Force est avec vous !

Dans cette perspective, nous restons à votre écoute et à votre disposition, surtout si vous envisagiez un Tour de France des langues régionales. Veuillez agréer, Madame, l’expression de nos respectueuses salutations alsaciennes,

In elsässischer Hochachtung,

Andrée MUNCHENBACH

Consultez également
Loi climat et résilience

Loi climat et résilience

Le projet de loi climat et résilience, dont le vote global en 1ère lecture est prévu ce mardi 4...

3 mai 2021
Interpellation de la CEA sur son rôle dans la sauvegarde du patrimoine

Interpellation de la CEA sur son rôle dans la sauvegarde du patrimoine

Unser Land interpelle la CEA sur son rôle dans la sauvegarde du patrimoine culturel, cultuel et...

2 mai 2021
Langues régionales : les fourberies de M. Jacobelli

Langues régionales : les fourberies de M. Jacobelli

🇫🇷 🇮🇩 🇩🇪 Langues régionales : les fourberies de M. Jacobelli / Landessprache: die Possen des...

1 mai 2021
Saisine du Conseil constitutionnel : l’OLCA a-t-il perdu sa langue ?

Saisine du Conseil constitutionnel : l’OLCA a-t-il perdu sa langue ?

Suite à l’approbation 8 avril dernier de la loi dite « Molac » pour la protection patrimoniale...

30 avril 2021
La production agricole à l’heure de la mondialisation.

La production agricole à l’heure de la mondialisation.

La manifestation d’envergure avec plus de 1000 tracteurs à Strasbourg illustre avec surenchère...

30 avril 2021
La prochaine session plénière à Strasbourg n'aura toujours pas lieu.

La prochaine session plénière à Strasbourg n'aura toujours pas lieu.

La prochaine session plénière de fin avril 2021 à Strasbourg n'aura toujours pas lieu.Unser Land...

25 avril 2021
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus