Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer

Images de la page d'accueilBandeau avec du texte, des boutons ou une inscription à la newsletter

Cliquez pour éditer
Retour
Courrier à M. Bierry, Président du Conseil Départemental du Bas-Rhin

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter
icoCross16Dark

Courrier à M. Bierry, Président du Conseil Départemental du Bas-Rhin

Strasbourg, le 17 septembre 2019

Monsieur le Président,

Le 4 septembre dernier, à la soirée de rentrée du conseil départemental du Bas-Rhin, vous vous êtes félicité de la naissance prochaine de la Collectivité européenne d’Alsace. Vous lui associez les valeurs alsaciennes : « une grande humanité, une profonde générosité et ce désir permanent d’innover ». Belles formules, mais concrètement… ? Et pour commencer : quid du bilinguisme français-allemand ? S’il s’agit, comme annoncé, d’ « effacer les frontières » sur le Rhin supérieur, une politique linguistique volontariste s’impose.

Vous évoquez le nom de Life Valley qui « pourrait s’imposer pour désigner cet espace » du Rhin supérieur, à la transformation duquel vous souhaitez associer la Collectivité européenne d’Alsace. Il semblerait que ce nom sans âme fasse déjà son chemin de part et d’autre du Rhin. Quel non sens ! Si l’anglais devient la langue de référence entre l’Alsace, le Pays de Bade et la Suisse du nord-ouest, la notion d’Oberrhein perd sa pertinence : renoncer à l’allemand comme langue de communication, c’est méconnaître le lien spécifique et puissant entre ces territoires.

Il vous revient de rappeler à nos partenaires et voisins notre héritage commun, « das Erbe am Rhein » (René Schickele) : Die deutsche Sprache ist die historische Sprache der Elsässer, Badener und Basler und wenn es heutzutage – unsrerseits – weniger der Fall ist, soll sie in der Zukunft eine feste Bindung wieder werden. Saisissons l’opportunité de donner du sens à la future Collectivité européenne d’Alsace en affirmant son ambition et sa détermination à s’ancrer par la langue dans l’économie et la culture rhénanes. Osons faire porter à l’Alsace une alternative à l’hégémonisme anglo-saxon et une redécouverte de nous-mêmes et proposons de remplacer cette appellation insipide de Life Valley par le nom qui existe déjà : Oberrhein.

Nous espérons qu’à la soirée du 4 septembre n’était invité aucun représentant de ce futur partenariat. En effet, la présence à vos côtés, comme animatrice, de Marlyse Riegenstiehl, avec accent, balai et bigoudis, donnait une piètre idée de votre projet de politique culturelle. Si vous voulez effectivement exalter la « double culture » des Alsaciens, nous vous conseillons de vous abstenir de vous flanquer d’une caricature de ménagère alsacienne, ne donnant à entendre notre langue qu’à travers des interjections vulgaires ponctuant un sabir français avec un accent qui a les sonorités du renoncement.

Nous espérons vraiment que cette soirée du 5 septembre dernier n’est pas annonciatrice d’une Collectivité européenne d’Alsace au carrefour du globish et d’une folklorisation grossière.

Rire jaune. Bitteres Lachen.

Restant à votre disposition, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de nos salutations alsaciennes,

in elsässischer Verbundenheit,

Andrée Munchenbach

Consultez également
Loi climat et résilience

Loi climat et résilience

Le projet de loi climat et résilience, dont le vote global en 1ère lecture est prévu ce mardi 4...

3 mai 2021
Interpellation de la CEA sur son rôle dans la sauvegarde du patrimoine

Interpellation de la CEA sur son rôle dans la sauvegarde du patrimoine

Unser Land interpelle la CEA sur son rôle dans la sauvegarde du patrimoine culturel, cultuel et...

2 mai 2021
Langues régionales : les fourberies de M. Jacobelli

Langues régionales : les fourberies de M. Jacobelli

🇫🇷 🇮🇩 🇩🇪 Langues régionales : les fourberies de M. Jacobelli / Landessprache: die Possen des...

1 mai 2021
Saisine du Conseil constitutionnel : l’OLCA a-t-il perdu sa langue ?

Saisine du Conseil constitutionnel : l’OLCA a-t-il perdu sa langue ?

Suite à l’approbation 8 avril dernier de la loi dite « Molac » pour la protection patrimoniale...

30 avril 2021
La production agricole à l’heure de la mondialisation.

La production agricole à l’heure de la mondialisation.

La manifestation d’envergure avec plus de 1000 tracteurs à Strasbourg illustre avec surenchère...

30 avril 2021
La prochaine session plénière à Strasbourg n'aura toujours pas lieu.

La prochaine session plénière à Strasbourg n'aura toujours pas lieu.

La prochaine session plénière de fin avril 2021 à Strasbourg n'aura toujours pas lieu.Unser Land...

25 avril 2021
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus