Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer

Images de la page d'accueilBandeau avec du texte, des boutons ou une inscription à la newsletter

Cliquez pour éditer
Retour
Lettre ouverte au Premier ministre

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter
icoCross16Dark

Lettre ouverte au Premier ministre

Schiltigheim, le 12 septembre 2018

Monsieur le Premier ministre,

Malgré 7 avis négatifs de différentes instances officielles, le refus clairement exprimé par une majorité d’Alsaciennes et d’Alsaciens, le caractère climaticide d’un projet décidé il y a près de 50 ans, vous persistez dans la mise en œuvre du Grand contournement ouest de Strasbourg (GCO). Ce projet consiste à dépenser 600 millions d’euros (voire plus) pour bâtir 24 km d’autoroute en bétonnant les champs environnant Strasbourg en vue d’y attirer les camions étrangers en transit.

Malgré l’inutilité totale de cette réalisation quant au trafic pendulaire sur Strasbourg qu’il est censé régler, son coût économique aberrant qui pèsera forcément sur les finances locales et les alternatives que vous ne pouvez ignorer, vous avez décidé de passer en force.

À contre-courant des engagements de la France contre le réchauffement climatique, vous cédez aux lobbies qui, en France, couvrent de béton l’équivalent de la surface d’un département tous les 6,5 ans !

Après la fusion imposée de l’Alsace au sein de la Région Grand Est, née d’un simple coup de crayon au mépris absolu des populations concernées, la brutalité de l’évacuation de la ZAD du moulin, à Kolbsheim que vous avez ordonnée lundi 10 septembre 2018 révèle au peuple l’archaïsme du mode de gouvernance français : il est choquant, inacceptable et indigne des valeurs de la République.

Aussi, soucieux des intérêts des Alsaciennes et des Alsaciens, du respect des principes les plus élémentaires d’une démocratie moderne, et conscient des enjeux environnementaux — outre la création d’une collectivité Alsace à statut particulier — le parti autonomiste alsacien Unser Land vous demande instamment de décréter, sans délai, un moratoire sur le chantier du GCO. Nous attendons par ailleurs que soient proposées de vraies solutions (écotaxe sur le trafic de transit, renforcement des transports en commun, etc.) aux problèmes de circulation que connaît l’Eurométropole de Strasbourg, et non un axe pour le trafic poids lourds nord-sud européen.

Dans cette attente, vous prions d’agréer, Monsieur le premier Ministre, l’expression de nos sentiments distingués,

Andrée Munchenbach

Consultez également
Loi climat et résilience

Loi climat et résilience

Le projet de loi climat et résilience, dont le vote global en 1ère lecture est prévu ce mardi 4...

3 mai 2021
Interpellation de la CEA sur son rôle dans la sauvegarde du patrimoine

Interpellation de la CEA sur son rôle dans la sauvegarde du patrimoine

Unser Land interpelle la CEA sur son rôle dans la sauvegarde du patrimoine culturel, cultuel et...

2 mai 2021
Langues régionales : les fourberies de M. Jacobelli

Langues régionales : les fourberies de M. Jacobelli

🇫🇷 🇮🇩 🇩🇪 Langues régionales : les fourberies de M. Jacobelli / Landessprache: die Possen des...

1 mai 2021
Saisine du Conseil constitutionnel : l’OLCA a-t-il perdu sa langue ?

Saisine du Conseil constitutionnel : l’OLCA a-t-il perdu sa langue ?

Suite à l’approbation 8 avril dernier de la loi dite « Molac » pour la protection patrimoniale...

30 avril 2021
La production agricole à l’heure de la mondialisation.

La production agricole à l’heure de la mondialisation.

La manifestation d’envergure avec plus de 1000 tracteurs à Strasbourg illustre avec surenchère...

30 avril 2021
La prochaine session plénière à Strasbourg n'aura toujours pas lieu.

La prochaine session plénière à Strasbourg n'aura toujours pas lieu.

La prochaine session plénière de fin avril 2021 à Strasbourg n'aura toujours pas lieu.Unser Land...

25 avril 2021
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus