Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer

Images de la page d'accueilBandeau avec du texte, des boutons ou une inscription à la newsletter

Cliquez pour éditer
Retour
Anne-Pernelle Richardot poursuit sa croisade anti-Alsace

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter
icoCross16Dark

Anne-Pernelle Richardot poursuit sa croisade anti-Alsace

Unser Land s’interroge sur la crédibilité et la représentativité des élus du PS, Anne-Pernelle Richardot et ses colistiers, qui font croisade auprès du préfet pour le « périmètre actuel de la région Grand Est ».

Quel est concrètement « l’intérêt » que Madame Richardot a pu faire valoir ? À l’évidence elle ne veut pas entendre les Alsaciens qui, dans le dernier sondage IFOP, sont plus de 80% à demander une collectivité alsacienne dotée de bien plus larges pouvoirs que ceux dévolus aux départements : 83% souhaitent que « l’Alsace renaisse et retrouve un statut de collectivité territoriale », 95% que la nouvelle collectivité alsacienne s’occupe du développement économique et du tourisme, 84% qu’elle prenne en charge l’enseignement. Les conseillers régionaux socialistes affichent un souverain mépris à leur égard lorsqu’ils préconisent une fusion sèche des deux départements « sur la base des compétences actuelles ».

Anne-Pernelle Richardot et le PS pensent-ils que c’est en se repliant sur eux-mêmes et en s’arc-boutant sur un extrémisme niveleur, refusant toute nouvelle compétence à l’Alsace qu’ils représentent l’avenir et le progrès ? Madame Richardot et ses amis donnent plutôt le sentiment de vouloir couper l’Alsace de ses racines rhénanes et ainsi de sa vocation européenne.

Pour survivre, le PS alsacien – autant dire strasbourgeois – n’a visiblement plus d’autre stratégie que celle de créer des Alsaciens acculturés, « boboïsés », entièrement redevables à Paris et à l’Administration. Ainsi, ils espèrent asseoir la domination de leur caste d’apparatchiks monolingues qui tire son entier pouvoir d’une administration aussi jacobine qu’illégitime.

Rien d’étonnant à ce que le PS ait été désavoué aux dernières grandes élections locales en 2015. Les Alsaciens l’ont compris : Madame Richardot et le PS ne sont ni démocrates ni progressistes, pas plus qu’ils ne sont Alsaciens et Européens.

Consultez également
Lancement du 66 ème congrès de la FUEN

Lancement du 66 ème congrès de la FUEN

Lancement du 66 ème congrès de la FUEN - Federal Union of European Nationalities qui se tient à...

29 septembre 2022
Conférence débat : Le droit Local en danger

Conférence débat : Le droit Local en danger

Chers amis, Liewi Friend,Notre prochain Rendez-vous se précise le 30 septembre à 19h00.Une...

26 septembre 2022
COMMUNIQUE DE PRESSE : Transports scolaires

COMMUNIQUE DE PRESSE : Transports scolaires

Unser Land constate avec consternation le désarroi dans laquelle se trouvent les familles...

25 septembre 2022
Les élus de la CeA tiquent à l'idée de porter une écharpe rouge et blanche

Les élus de la CeA tiquent à l'idée de porter une écharpe rouge et blanche

Certains élus de la CeA tiquent à l'idée de porter une écharpe rouge et blanche, qui sont...

25 septembre 2022
COMMUNIQUE DE PRESSE : La politique hypocrite des LR

COMMUNIQUE DE PRESSE : La politique hypocrite des LR

La centrale nucléaire fut mise initialement en service en 1978 pour une durée de vie...

22 septembre 2022
Je rejoins les Jeunes Unser Land

Je rejoins les Jeunes Unser Land

En restant crispé sur sa volonté centralisatrice, l’État se met en retard par rapport à l’Europe...

17 septembre 2022