Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer

Images de la page d'accueilBandeau avec du texte, des boutons ou une inscription à la newsletter

Cliquez pour éditer
Retour
Anne-Pernelle Richardot poursuit sa croisade anti-Alsace

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter
icoCross16Dark

Anne-Pernelle Richardot poursuit sa croisade anti-Alsace

Unser Land s’interroge sur la crédibilité et la représentativité des élus du PS, Anne-Pernelle Richardot et ses colistiers, qui font croisade auprès du préfet pour le « périmètre actuel de la région Grand Est ».

Quel est concrètement « l’intérêt » que Madame Richardot a pu faire valoir ? À l’évidence elle ne veut pas entendre les Alsaciens qui, dans le dernier sondage IFOP, sont plus de 80% à demander une collectivité alsacienne dotée de bien plus larges pouvoirs que ceux dévolus aux départements : 83% souhaitent que « l’Alsace renaisse et retrouve un statut de collectivité territoriale », 95% que la nouvelle collectivité alsacienne s’occupe du développement économique et du tourisme, 84% qu’elle prenne en charge l’enseignement. Les conseillers régionaux socialistes affichent un souverain mépris à leur égard lorsqu’ils préconisent une fusion sèche des deux départements « sur la base des compétences actuelles ».

Anne-Pernelle Richardot et le PS pensent-ils que c’est en se repliant sur eux-mêmes et en s’arc-boutant sur un extrémisme niveleur, refusant toute nouvelle compétence à l’Alsace qu’ils représentent l’avenir et le progrès ? Madame Richardot et ses amis donnent plutôt le sentiment de vouloir couper l’Alsace de ses racines rhénanes et ainsi de sa vocation européenne.

Pour survivre, le PS alsacien – autant dire strasbourgeois – n’a visiblement plus d’autre stratégie que celle de créer des Alsaciens acculturés, « boboïsés », entièrement redevables à Paris et à l’Administration. Ainsi, ils espèrent asseoir la domination de leur caste d’apparatchiks monolingues qui tire son entier pouvoir d’une administration aussi jacobine qu’illégitime.

Rien d’étonnant à ce que le PS ait été désavoué aux dernières grandes élections locales en 2015. Les Alsaciens l’ont compris : Madame Richardot et le PS ne sont ni démocrates ni progressistes, pas plus qu’ils ne sont Alsaciens et Européens.

Consultez également
CDP : Unser Land se lance dans les élections régionales et départementales

CDP : Unser Land se lance dans les élections régionales et départementales

Unser Land sera présent aux élections régionales et départementales de juin prochain. Le...

19 février 2021
Réouvrons de façon maitrisée les lieux culturels d’Alsace

Réouvrons de façon maitrisée les lieux culturels d’Alsace

Unser Land aime la culture et veut la défendre et la promouvoir. Ainsi, en rebondissant sur les...

17 février 2021
Projet de Loi contre les séparatismes – attention danger !

Projet de Loi contre les séparatismes – attention danger !

Unser Land s’inquiète des dérives dans les débats entourant le projet de loi contre les...

8 février 2021
L'Acoeur ne doit pas être politique !

L'Acoeur ne doit pas être politique !

Unser Land félicite Jacques Burrus, l’initiateur de Pour la marque Alsace (PLMA), d’avoir alerté...

5 février 2021
Sémantique alsacienne

Sémantique alsacienne

La confidence du premier ministre Jean Castex à Colmar quant au constat de l’échec programmé des...

3 février 2021
Sortie du Grand Est: place aux actes et à la mobilisation!

Sortie du Grand Est: place aux actes et à la mobilisation!

Unser Land prend note avec intérêt les déclarations de Frédéric Bierry sur Public Sénat, lequel...

25 janvier 2021
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus