Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer

Images de la page d'accueilBandeau avec du texte, des boutons ou une inscription à la newsletter

Cliquez pour éditer
Retour
Anne-Pernelle Richardot poursuit sa croisade anti-Alsace

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter
icoCross16Dark

Anne-Pernelle Richardot poursuit sa croisade anti-Alsace

Unser Land s’interroge sur la crédibilité et la représentativité des élus du PS, Anne-Pernelle Richardot et ses colistiers, qui font croisade auprès du préfet pour le « périmètre actuel de la région Grand Est ».

Quel est concrètement « l’intérêt » que Madame Richardot a pu faire valoir ? À l’évidence elle ne veut pas entendre les Alsaciens qui, dans le dernier sondage IFOP, sont plus de 80% à demander une collectivité alsacienne dotée de bien plus larges pouvoirs que ceux dévolus aux départements : 83% souhaitent que « l’Alsace renaisse et retrouve un statut de collectivité territoriale », 95% que la nouvelle collectivité alsacienne s’occupe du développement économique et du tourisme, 84% qu’elle prenne en charge l’enseignement. Les conseillers régionaux socialistes affichent un souverain mépris à leur égard lorsqu’ils préconisent une fusion sèche des deux départements « sur la base des compétences actuelles ».

Anne-Pernelle Richardot et le PS pensent-ils que c’est en se repliant sur eux-mêmes et en s’arc-boutant sur un extrémisme niveleur, refusant toute nouvelle compétence à l’Alsace qu’ils représentent l’avenir et le progrès ? Madame Richardot et ses amis donnent plutôt le sentiment de vouloir couper l’Alsace de ses racines rhénanes et ainsi de sa vocation européenne.

Pour survivre, le PS alsacien – autant dire strasbourgeois – n’a visiblement plus d’autre stratégie que celle de créer des Alsaciens acculturés, « boboïsés », entièrement redevables à Paris et à l’Administration. Ainsi, ils espèrent asseoir la domination de leur caste d’apparatchiks monolingues qui tire son entier pouvoir d’une administration aussi jacobine qu’illégitime.

Rien d’étonnant à ce que le PS ait été désavoué aux dernières grandes élections locales en 2015. Les Alsaciens l’ont compris : Madame Richardot et le PS ne sont ni démocrates ni progressistes, pas plus qu’ils ne sont Alsaciens et Européens.

Consultez également
CDP: L'ÉTAT FRANÇAIS S'ACHARNE CONTRE L'ALSACE ET LE BASSIN RHÉNAN

CDP: L'ÉTAT FRANÇAIS S'ACHARNE CONTRE L'ALSACE ET LE BASSIN RHÉNAN

Unser Land prend acte de la volonté forcenée de l'État français par son pourvoi en cassation de...

19 octobre 2021
7 ans après : Im Osten nichts neues

7 ans après : Im Osten nichts neues

C’était hier. De l’eau a depuis coulé sous les ponts. Sous ces ponts qui enjambent l’Ill. Dont...

13 octobre 2021
Notre rencontre de l'Executiv Rat s'est tenue ce soir 11/10/2021 à Sélestat

Notre rencontre de l'Executiv Rat s'est tenue ce soir 11/10/2021 à Sélestat

Au programme des échanges: l’élaboration de notre projet pour les élections à venir, projet qui...

11 octobre 2021
L'Elsässerditsch et le Hochdeutsch, victimes de la politique linguistique ?

L'Elsässerditsch et le Hochdeutsch, victimes de la politique linguistique ?

Les différentes expressions de l’Alsacien, l’Elsässerditsch et l’Allemand standard, victimes de...

5 octobre 2021
Faire vivre notre langue alsacienne

Faire vivre notre langue alsacienne

La langue alsacienne est le signe marquant de notre Heimat, celui qui lui donne toute sa...

4 octobre 2021
Notre allié SSW fait son entrée au Bundestag

Notre allié SSW fait son entrée au Bundestag

Après les récentes victoires dans divers parlements régionaux européens et dans certains...

27 septembre 2021