Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer

Images de la page d'accueilBandeau avec du texte, des boutons ou une inscription à la newsletter

Cliquez pour éditer
Retour
Sa Majesté Johann von Rottner Ier

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter
icoCross16Dark

Sa Majesté Johann von Rottner Ier

Jean Rottner, président (LR) de la région Grand Est, semble se délecter de sa dernière trouvaille : accuser les tenants de l’accession de l’Alsace à un statut autonome d’appartenir à l’Ancien Régime.Selon l’auteur jubilant de la formule, la fusion imposée en 2016 aurait ainsi tiré les Alsaciens de leur torpeur obscurantiste pour les faire entrer de plain-pied dans l’ère européenne moderne, heureusement inaugurée par la création de la région Grand Est.

Touchée, peut-être, par la sainte grâce d’Odile, Jean Rottner offre à toutes les élues et tous les élus – municipaux, communautaires, départementaux (en priorité les présidents) et régionaux de la malheureuse province d’Alsace – de leur ouvrir les yeux et d’abandonner leur culture ancestrale pour épouser la cause salutaire du Grand Est enfin révélée.

Par le potentiel insoupçonné de « la diagonale du vide » et le rapprochement inespéré avec les Ardennes, Jean Rottner annonce pour l’Alsace une ère économique radieuse, à la pointe de l’innovation mondiale.

Sauf que l’Alsace n’a pas attendu Jean Rottner pour affirmer sa dimension européenne multiséculaire.

Que l’Alsace n’a pas attendu Jean Rottner pour développer un modèle économique rhénan, social et solidaire qui la place parmi les territoires les plus dynamiques d’Europe.

Que l’Alsace n’a pas attendu Jean Rottner pour fonder son rayonnement sur sa culture bilingue.

N’en déplaise à Jean Rottner, ce sont au contraire l’émancipation de l’Alsace d’une entité artificielle imposée, l’acquisition d’institutions inspirées des grandes démocraties européennes, l’enseignement et la co-officialité bilingues et le développement d’un espace économique rhénan, fondé sur une culture cohérente qui ancreront durablement l’Alsace dans l’avenir.

Par le net mépris qu’il manifeste à l’égard du peuple alsacien dont il confisque le destin naturel avec une brutalité revendiquée, c’est bien Jean Rottner qui réactive les us, les coutumes et les pratiques seigneuriales arbitraires de l’Ancien Régime.

A trop confondre sujets et citoyens-électeurs, ce que promet à l’Alsace Jean Rottner, c’est l’avènement de sa majesté Johann von Rottner Ier.

De l’Ancien Régime, on sait la fin de l’histoire.

Consultez également
CDP : Unser Land se lance dans les élections régionales et départementales

CDP : Unser Land se lance dans les élections régionales et départementales

Unser Land sera présent aux élections régionales et départementales de juin prochain. Le...

19 février 2021
Réouvrons de façon maitrisée les lieux culturels d’Alsace

Réouvrons de façon maitrisée les lieux culturels d’Alsace

Unser Land aime la culture et veut la défendre et la promouvoir. Ainsi, en rebondissant sur les...

17 février 2021
Projet de Loi contre les séparatismes – attention danger !

Projet de Loi contre les séparatismes – attention danger !

Unser Land s’inquiète des dérives dans les débats entourant le projet de loi contre les...

8 février 2021
L'Acoeur ne doit pas être politique !

L'Acoeur ne doit pas être politique !

Unser Land félicite Jacques Burrus, l’initiateur de Pour la marque Alsace (PLMA), d’avoir alerté...

5 février 2021
Sémantique alsacienne

Sémantique alsacienne

La confidence du premier ministre Jean Castex à Colmar quant au constat de l’échec programmé des...

3 février 2021
Sortie du Grand Est: place aux actes et à la mobilisation!

Sortie du Grand Est: place aux actes et à la mobilisation!

Unser Land prend note avec intérêt les déclarations de Frédéric Bierry sur Public Sénat, lequel...

25 janvier 2021
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus